Vous recherchez une actualité
Actualités

STRESS: Aide les autres pour t'aider toi-même!

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 22 heures
Clinical Psychological Science

"Aide les autres pour t’aider toi-même !", écrivent les auteurs. Car aider l’autre, c’est aussi s’apporter beaucoup à soi-même et même se donner un peu de vie en plus, lorsqu’on traverse des situations stressantes, avait déjà conclu une précédente étude de l’Université de Buffalo. La confirmation de ce retour positif et immédiat du bien fait à l’autre, nous est apportée par cette étude de de l'Université Yale qui conclut, dans la revue Clinical Psychological Science, que le meilleur remède contre son propre stress et de soulager celui des autres.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Car apporter son aide à des amis, des connaissances, et même des étrangers va atténuer l'impact des facteurs de stress quotidiens sur nos émotions et notre santé mentale. Ainsi, en accomplissant de petites choses pour les autres, toutes simples comme tenir une porte, ou donner un sourire, réduit l'emprise de son propre stress. L'étude suggère ainsi qu'une aide proactive peut être aussi une stratégie efficace pour échapper à son propre stress.


De précédentes expériences en laboratoire ont montré que le soutien peut aider les personnes à composer avec le stress et à renforcer la pensée positive. Ici, les chercheurs de l'UCLA et de l'Université de Yale ont suivi durant 14 jours 77 adultes, âgés de 18 à 44 ans, équipés de smartphones pour renseigner chaque soir leurs expériences et leurs émotions de la journée. Les participants devaient en particulier signaler tout événement de vie stressant que ce soit dans les relations interpersonnelles, le travail ou les études, à la maison, sur le plan financier, ou encore au niveau de la santé. A partir de là, les chercheurs ont pu déterminer un score de stress quotidien. Les participants étaient également invités à indiquer s'ils s'étaient engagés dans les différents comportements d'aide ou de soutien. Enfin, ils ont passé un test permettant d'évaluer leur affect (positif ou négatif). L'analyse montre que,

Ø aider les autres accroît le bien-être quotidien des participants, quasiment en temps réel,

Ø un plus grand nombre de comportements d'aide est associé à des niveaux plus élevés d'émotions positives et à une meilleure santé mentale en général.

Aider influe aussi sur la réponse au stress. Les personnes qui n'adoptent pas un comportement prosocial et proactif dans l'aide des autres présentent des niveaux d'émotion positive réduits, et cela même d'un jour sur l'autre, et des niveaux d'émotion négative plus élevés en réponse au stress. Un comportement d'aide, plus marqué que d'habitude réduit l'émotion négative en réponse à un stress élevé. Le comportement d'aide atténue ainsi les effets négatifs du stress sur le bien-être.

Des réponses au stress qui fluctuent au rythme des comportements : le stress n'a quasiment aucun impact sur une personne qui se comporte de manière plus prosociale un jour donné.
Restent pour les auteurs, qui souhaitent aller plus loin dans l'analyse, à déterminer le poids des cultures sur cette association entre le comportement altruiste et le stress "perso". Cependant ils concluent, avec justesse, que ce serait appréciable si de « simples » habitudes bienveillantes et prosociales pouvaient être recommandées comme une intervention appréciable pour mieux résister au stress.

Autres actualités sur le même thème