Vous recherchez une actualité
Actualités

VIOLENCES conjugales: Prévenir dès l'école primaire, conseille l'Académie de Médecine

Actualité publiée il y a 6 années 5 mois 1 semaine
Académie nationale de Médecine

Au moins une femme sur 3 dans le monde a déjà été battue. « En France, la prise en charge a-t-elle progressé ? », s'interroge l'Académie nationale de médecine, à l'occasion de la Journée de la Femme 2014, du 8 mars. L'Académie rappelle ses différentes positions et propositions, depuis 2000, pour améliorer l’information et la formation du corps médical.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'Académie a ainsi pris successivement position en 2002 (3, 4), 2003 (2), 2010 (5), et dernièrement, en septembre 2013, à l'occasion du Colloque sur « violences faites aux femmes : soins aux victimes, prise en charge des auteurs » organisé à l'Académie, en présence de la Ministre des droits des femmes.


L'Académie a recommandé les mesures suivantes :

· assurer d'abord une meilleure connaissance des violences familiales, en recensant et en publiant chaque année le nombre d'homicides et d'assassinats dus aux violences conjugales ;

· saisir l'occasion de la grossesse pour les mettre en évidence ;

· assurer la mise à l'abri des femmes victimes, afin d'éviter que les maris extrêmement agressifs ne les retrouvent et ne les tuent ;

· installer des lieux d'écoute et de prise en charge des hommes violents ;

· organiser à l'échelon local des rencontres interdisciplinaires entre médecins, magistrats, policiers et travailleurs sociaux ;

· renforcer la formation initiale et continue de tous les médecins et les inciter à dépister les violences au moindre soupçon ;

· organiser une prévention dès l'école primaire et le collège.

La plupart de ces recommandations ont à ce jour été suivies d'effet, et l'Académie se réjouit qu'elles soient désormais mises en œuvre par des mesures concrètes et efficaces : Ainsi, l'Académie juge la connaissance du phénomène nettement meilleure: La publication, chaque année de l'étude nationale des décès au sein du couple du Ministère de l'intérieur y contribue. L'étude recense, sur tout le territoire, les assassinats, les meurtres, les violences suivies de mort sans intention de la donner, commis par l'un des deux partenaires, quel que soit son statut. La législation a évolué et, depuis 2004, 8 nouvelles lois et de nombreuses circulaires ont été adoptées et/ou complétées pour protéger les femmes; de nouveaux dispositifs d'information et de protection des femmes ont été mis en œuvre ;

Mais il reste à améliorer la formation des professionnels : Car les médecins, précise l'Académie dans son communiqué, pris entre le respect de la vie privée, le secret professionnel et le devoir de porter secours, restent réticents. La création de plusieurs diplômes d'université(DU) sur le sujet, l'ajout d'un item intitulé « violences sexuelles » dans le programme de l'épreuve nationale classante prévu en 2016, et l'insertion du sujet dans le programme d'étude des sages-femmes devraient pallier cette faille du système.

Prévenir dès l'école primaire : Une prévention souhaitable, mais délicate à organiser, écrit l'Académie qui, faisant référence à l'initiative expérimentale des « ABCD de l'égalité », émet des réserves sur son origine et sur la manière dont le programme sera appliqué. L'Académie fait enfin part de son inquiétude sur le climat de violence actuel de la société, le délitement de la famille, le nombre croissant de séparations et de divorces et le chômage, tous des facteurs de majeurs de violence conjugale et familiale.

Autres actualités sur le même thème