Vous recherchez une actualité
Actualités

BINGE DRINKING: Après 4 shots de vodka, le système immunitaire s'emballe

Actualité publiée il y a 5 années 6 mois 2 semaines
Alcohol

Le Binge drinking perturbe le système immunitaire: « Après 4 ou 5 shots de vodka, le système immunitaire s’emballe », écrivent ces chercheurs du Loyola University Health System. Exactement 20 minutes après avoir atteint le pic d’intoxication. Mais le "pire" est à venir, selon ces conclusions présentées dans la revue Alcohol. Evalué à nouveau, 2 à 5 heures après l’épisode de bnge drinking, le système immunitaire a perdu de son efficacité.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'Institut américain sur l'alcoolisme définit le binge drinking comme l'atteinte rapide d'un taux de 0,8 g d'alcool par litre de sang, ou plus. Ce seuil est atteint avec 4 verres pour les femmes et 5 pour les hommes, consommés en l'espace de 2 heures.


Le Dr Majid Afshar, auteur principal de l'étude ajoute aux risques de chutes, brûlures, blessures, accidents de voiture et autres traumatismes, celui de perdre une partie de ses globules blancs et de voir augmenter différents types de cytokines qui vont réduire l'activité du système immunitaire.

En somme, souligne-t-il, non seulement cet excès subit d'alcool accroît le risque de blessures traumatiques mais, derrière, nuit à la capacité de l'organisme à se remettre de ces blessures. Il cite de précédentes études montrant des retards de cicatrisation de certaines plaies et des fractures osseuses, des pertes de sang plus importantes et une plus forte vulnérabilité à la pneumonie et aux infections liées aux cathéters. D'autres études ont montré un taux décès augmenté en cas de traumatismes en cas d'ébriété.

Chaque épisode affaiblit le système immunitaire: L'étude a été menée avec 8 femmes et 7 hommes âgés, en moyenne de 27 ans. Chaque bénévole a bu suffisamment de shots de vodka (4 à 5) pour répondre à la définition de la consommation excessive d'alcool. Des échantillons de sang ont été prélevés 20 minutes, puis 2 et 5 heures après le pic d'intoxication, des stades représentatifs des états d'ébriété dans lesquels arrivent généralement les patients dans les services de traumatologie...

L'analyse des échantillons de sang montre que,

· 20 minutes après le pic d'intoxication pic, l'activité du système immunitaire est augmentée avec des niveaux plus élevés de 3 types de globules blancs clés, les leucocytes, les monocytes et les cellules T et des niveaux accrus de protéines cytokines qui signalent au système immunitaire de monter en puissance.

· 2 et 5 heures après le pic d'intoxication, l'effet est inversé, avec moins de globules blancs et des niveaux plus élevés de cytokines qui induisent le système immunitaire à devenir moins actif.

Une autre étude de suivi est déjà lancée pour comparer le système immunitaire de patients alcoolisés vs sans alcool afin de mesurer les marqueurs immunitaires de chaque groupe et d'estimer les risques associés, notamment de lésion pulmonaire, de défaillance d'organes et de décès.

Source: Alcohol 23 Dec, 2014 DOI : org/10.1016/j.alcohol.2014.10.002 Acute Immunomodulatory Effects of Binge Alcohol Ingestion (Visuel© Petro Feketa - Fotolia.com)

Plus d'études sur le Binge Drinking

Autres actualités sur le même thème