Vous recherchez une actualité
Actualités

BOISSONS ÉNERGISANTES: Dangereuses avec l'alcool?

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 1 semaine
Anses

Alors que récemment, plusieurs signalements d'effets indésirables suspectés d'être liés à la consommation de boissons énergisantes, en particulier en association avec de l'alcool, dont 2 cas mortels, ont été rapportés à l'Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, appelle au 6 juin, les consommateurs qui, suite à la consommation de ces boissons, ressentiraient des effets indésirables, à se rapprocher des professionnels de santé.

L'Anses qui suit la sécurité des boissons énergisantes par l'intermédiaire du dispositif de nutrivigilance, rappelle que l'appellation « boissons énergisantes » n'est pas encadrée réglementairement. Le concept regroupe des boissons censées "mobiliser l'énergie" en stimulant le système nerveux et contenant généralement des ingrédients supposés « stimulants » tels que taurine, caféine, guarana, ginseng, vitamines… L'Agence a attiré l'attention sur le fait que certains modes de consommation courants de ces boissons (activité sportive, consommation en mélange avec de l'alcool) pourraient être associés à des risques cardio-vasculaires lors d'exercices physiques intenses et de perception amoindrie des effets liés à l'alcool. Des études ont également suggéré les risques de ces boissons pour les enfants, particulièrement en raison de leurs niveaux de caféine. Enfin, tout récemment, une étude publiée dans la revue General Dentistry, a suggéré un tout nouvel effet indésirable, des dommages dentaires irréversibles…


Une consommation en augmentation : Pourtant, selon l'Anses, la consommation de ces produits en lien avec une activité sportive serait en augmentation et 27 % des consommateurs de moins de 35 ans associent, au moins de temps en temps, ces produits à de l'alcool. Deux modes de consommation déconseillés par l'Anses. L'Agence appelle donc les professionnels de santé à lui communiquer les cas qui seraient portés à leur connaissance via le formulaire de nutrivigilance disponible sur son site.

Depuis 2009, 6 nouveaux cas ont été signalés dans le cadre du dispositif de nutrivigilance. Tous concernent des personnes de moins de 50 ans dont 4 de moins de 30 ans. 5 d'entre eux ont consommé des boissons énergisantes en association avec de l'alcool dans un contexte festif. Les effets indésirables déclarés sont d'ordre cardiologique (crises cardiaques mortelles), neurologiques (crise d'épilepsie, coma, désorientation temporo-spatiale) et psychiatrique (troubles du comportement). Une atteinte rénale a également été constatée (insuffisance rénale aiguë). Des investigations sont en cours pour permettre d'affiner l'analyse de ces cas.

Autres actualités sur le même thème