Vous recherchez une actualité
Actualités

BRÛLURES GRAVES: Des cellules autologues en plus pour une meilleure cicatrisation

Actualité publiée il y a 3 années 1 semaine 21 heures
Cell Transplantation

Chez les patients victimes de brûlures profondes, le recours à la greffe de peau (meshed split skin autograph - SSG) est un traitement standard. Cette étude d’une équipe néerlandaise qui a comparé ce traitement seul, ou combiné à « l’ensemencement » de cellules autologues proliférantes épidermiques, suggère que la combinaison permet une épithélialisation plus rapide et une meilleure cicatrisation. Ces nouvelles données, présentées dans la revue Cell Transplantation, ouvre une option thérapeutique améliorée pour les brûlures graves.

Car le recours à la greffe de peau est souvent associé à une cicatrisation difficile. L'équipe du Move Research Institute (Amsterdam) et d'autres instituts néerlandais dans sa recherche d'amélioration de la cicatrisation et de réduction des cicatrices, a testé la technique sur 40 patients atteints de brûlures profondes, soit greffe de peau standard + ensemencement de cellules autologues vs greffe seule. Les patients ont été suivis sur 12 mois. L'essai montre que le traitement combiné aboutit à : une meilleure cicatrisation de la plaie, moins de cicatrices, une meilleure qualité esthétique des cicatrices, un taux plus élevé d'épithélialisation, une meilleure pigmentation après cicatrisation, une meilleure guérison fonctionnelle. le risque de rejet allogénique est réduit. Le principal « bénéfice plus » réside en une cicatrisation en quelques jours, 5 à 7 jours chez certains patients.


Un pansement cellulaire : Des cellules proliférantes épidermiques, cultivées à partir de cellules autologues récoltées à partir d'un petit site donneur, qui sont d'abord ensemencées sur un support de collagène. Ce support, appelé « transporteur » (carrier) permet de résoudre le problème d'utilisation posé par des feuilles trop fragiles de cellules. Il est greffé en contact direct avec la plaie et fonctionne comme un pansement.

L'amélioration de la qualité de la cicatrice, une priorité : L'évolution et l'aspect des cicatrices ont un fort impact sur la qualité de vie des patients victimes de brûlures, rappellent les auteurs, pour des raisons esthétiques et fonctionnelles. La cicatrisation conditionne aussi la durée et les coûts d'hospitalisation et de réhabilitation (chirurgie réparatrice).

En conclusion, une avancée prometteuse dans le traitement des brûlures graves.

Source: Cell Transplantation 28 septembre 2015 DOI: 10.3727/096368915X689569 Outcome of Burns Treated with Autologous Cultured Proliferating Epidermal Cells: A Prospective Randomized Multicenter Intra-Patient Comparative Trial

Lire aussi: SOIN des BRÛLURES: Une nutrition riche et protéinée fait partie du traitement

Autres actualités sur le même thème

Pages