Vous recherchez une actualité
Actualités

CALVITIE: Une super-vitamine qui booste les cellules souches des cheveux

Actualité publiée il y a 8 années 2 semaines 1 jour
Stem Cells Transational Medicine

Une équipe de chercheurs japonais vient de découvrir qu'une forme "hyperactive" de la vitamine D, VD3 (1α, 25-dihydroxyvitamine D3), a la capacité de stimuler les cellules souches qui induisent la croissance des cheveux. Les résultats de l'étude, publiée dans l’édition du 27 juillet de la revue Stem Cells Transational Medicine, permettent d'augmenter les chances de succès des thérapies cellulaires de régénération des cheveux et ranima l’espoir de ceux qui perdent un peu trop leurs cheveux.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les cellules de papilles dermiques (CPD) ont la capacité d'induire la différenciation des cellules souches épithéliales dans les cheveux et, dans ce processus, le gène Wnt joue un rôle important. De plus, la limitation fonctionnelle des cellules CPD reste un défi pour les thérapies cellulaires de régénération des cheveux.


Les Dr Kotaro Yoshimura et Noriyuki Aoi de l'Université de Tokyo, avec des chercheurs de l'Université d'Osaka et de la Japan Science and Technology Agency, ont d'abord démontré, par plusieurs tests, que VD3 favorisait l'expression du gène Wnt. Puis les chercheurs ont recueilli des cellules de papilles dermiques (CPD) de patients bénévoles qui venaient de subir des liftings, incubé ces CPD avec la vitamine VD3, puis les ont greffées sur des échantillons de peau prélevés sur des rats sans poils. Ils constatent que ce traitement par VD3 des cellules de papilles dermiques a considérablement amélioré la croissance de nouveaux cheveux et avec un meilleur taux de maturation des follicules, ce qui signifie « une chevelure » plus épaisse et plus résistante.

Les résultats de la recherche suggèrent que VD3 favorise le processus de différenciation fonctionnelle des cellules de papilles dermiques et préserve cette capacité, une fois en culture pour les thérapies cellulaires de régénération des cheveux. C'est donc un nouveau pas vers l'élaboration d'une thérapie à base de cellules CPD et de vitamine D, pour régénérer les cheveux.

Autres actualités sur le même thème