Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN : Les Etats-Unis autorisent la mammographie en 3D

Actualité publiée il y a 10 années 9 mois 3 semaines
FDA

L'Agence américaine du médicament (FDA) vient d’autoriser la mammographie en trois dimensions, qui devrait permettre une détection plus efficace et précoce des tumeurs cancéreuses. Les études cliniques effectuées par la FDA montrent une amélioration de 7% dans la distinction entre les tumeurs cancéreuses et non cancéreuses avec une mammographie 3 D par rapport à une mammographie 2D. Enfin, la mammographie tridimensionnelle, pourrait également réduire le nombre de femmes qui ont besoin d'un contrôle supplémentaire pour le cancer du sein.

Cette technologie en 3D unique et innovante pourra améliorer nettement les diagnostics actuels et les choix de traitements, souligne Jeffrey E. Shuren, Directeur du Centre for Devices and Radiological Health à la FDA. Appelée Selenia Dimensions System, cette nouvelle technologie est commercialisée par la firme Hologic (Massachusetts).


La FDA a approuvé sa mise sur le marché comme une version « up date » du système déjà commercialisé mais a exigé que les images 3D soient prises simultanément à des images 2D.

Environ 10% des femmes ont besoin d'un dépistage de suivi parce que leur première série de mammographies n'est pas assez claire, les images 3D pourrait les dispenser d'un examen supplémentaire. Les études montrent en effet que l'imagerie 3D est aussi performante que l'imagerie 2D dans la détection de tumeurs cancéreuses, et qu'elle permet de réduire les «faux positifs» - des anomalies qui se révèlent être non cancéreuses. C'est donc également une opportunité de réduction du nombre de biopsies inutiles.

Aujourd'hui, le cancer du sein tue environ 40.000 personnes aux Etats-Unis chaque année, mais le taux de survie est de 98% lorsque la maladie est détectée de manière précoce.

3 « inconvénients », l'imagerie 3D entrainerait plus de rayonnement que la 2D, soit environ une dose double de rayonnement par rapport à une mammographie classique, nécessiterait un temps d'interprétation plus important pour les radiologues pour interpréter les résultats et, enfin, coûterait beaucoup plus cher qu'une machine classique 2-D sans compter le coût unitaire de la mammographie.