Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Une seule goutte de sang pour identifier l'origine de la tumeur

Actualité publiée il y a 3 années 10 mois 1 semaine
Cancer Cell

Plusieurs études mettent en avant, ces dernières semaines, le principe de « la biopsie liquide », c'est-à-dire de la biopsie du plasma sanguin (ou du liquide céphalo-rachidien). Une nouvelle techhnique, plus simple et moins invasive, pour détecter le cancer : ici l’analyse de l'ARN de plaquettes contenues dans une seule goutte de sang suffit à détecter le cancer et à identifier son site d’origine. Cette nouvelle technique diagnostique, adoptée ici par une équipe de l’Université d'Umea et présentée dans la revue Cancer Cell permet, dans cet essai, d’identifier l'origine des tumeurs avec une précision jusqu'ici inégalée de 71%.

Ce nouveau test pourra être utilisé pour détecter, classifier et identifier le site d'origine d'un cancer, à un stade précoce. S'il pourra peut-être à terme remplacer la biopsie, la technique s'inspire du principe même de la biopsie. Car cette recherche montre aussi que les plaquettes sanguines peuvent constituer une source complète tout en étant très accessible, d'échantillonnage utilisable dans le diagnostic du cancer mais aussi dans la décision de traitement.


Les chercheurs ont analysé des échantillons de sang de 283 participants, dont 228 atteints de cancer et 55 exempts de cancer. En comparant les profils d'ARN,

- - les chercheurs ont pu identifier la présence d'un cancer avec une précision de 96%. Parmi les 39 patients chez qui une détection précoce du cancer avait été effectuée, 100% des cas ont pu être identifiés et classés.

- - Dans les tests de suivi, les chercheurs ont pu identifier l'origine des tumeurs avec une précision de 71% chez ces patients atteints de divers cancers (poumon, sein, pancréas, cerveau, foie, côlon et rectum).

- - Enfin, la méthode a également permis de caractériser les cancers au niveau moléculaire, suggérant la possibilité de pouvoir opter pour des traitements personnalisés.

En conclusion, cette nouvelle méthode d'analyse de l'ARN plaquettaire d'une seule goutte de sang a permis ici,

· de détecter le cancer avec 96% de précision, à un stade précoce,

· d'identifier presque toutes les formes de cancer.

Elle pourrait permettre, à terme, d'éviter la biopsie solide, ajoutent les auteurs. La biopsie liquide, du plasma sanguin, montre ici un potentiel immense pour améliorer la détection précoce du cancer.

Source: Cancer Cell 2015 DOI: 10.1016/j.ccell.2015.09.018 RNA-Seq of Tumor-Educated Platelets Enables Blood-Based Pan-Cancer, Multiclass, and Molecular Pathway Cancer Diagnostics

Lire aussi : CANCER du CERVEAU: Les promesses de la biopsie liquide du liquide céphalorachidien -

Autres actualités sur le même thème