Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE: Seul un patient sur 4 a recours à la réadaptation cardiaque

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 1 semaine
InVS-BEH

Alors que les bénéfices de la réadaptation cardiaque après un infarctus du myocarde, sur la reprise des activités, la qualité de vie mais aussi le risque de décès, ne sont plus à démontrer, seul un patient sur 4 hospitalisé pour un infarctus y a aujourd’hui recours. Cette étude proposée dans le Bulletin hebdo de l’Institut de Veille sanitaire, montre un recours aux services de réadaptation cardiaque plutôt faible en France, de très fortes disparités selon les régions et incite à développer l'implantation de services spécialisés sur le territoire et l'information auprès des patients.


Après infarctus du myocarde, la réadaptation cardiaque (RC) en centre spécialisé est recommandée et l'intérêt d'une approche en ambulatoire est également discutée. Certaines études ont estimé que participer à un programme de réadaptation cardiaque après un événement cardiaque majeur réduit le risque de décès cardiaque de 50%.

Cette analyse a porté sur les données des bases nationales des résumés d'hospitalisation en court séjour (PMSI-MCO) et en soins de suite et de réadaptation (PMSI-SSR) en 2011 et ne couvre donc que la réadaptation cardiaque hospitalière. L'analyse constate que,

· un tiers des patients a été hospitalisé en SSR : 22,7% effectivement pour RC et 10,0% pour une autre raison,

· le recours à la réadaptation cardiaque diminue avec l'âge, de 41% entre 18 et 45 ans à 2,3% pour les 85 ans ou plus,

· ce recours est plus faible chez les femmes, soit 18,8% vs. 23,9% pour les hommes,

· ce recours est très variable selon les régions, avec de forts écarts, de 10 à 37% qui témoignent globalement de disparités de pratiques et de services de réadaptation.

Un recours faible en France et qui ne s'améliore pas : Un estimation globale, qui comparée aux résultats d'une précédente enquête - menée sur des bases différentes- suggère une évolution plutôt à la baisse du recours (36% en 2010) en France et, en comparaison des autres pays européens également plus faible (28,8% vs 32,6% (moyenne européenne)) pour des tranches d'âge comparables.

La proportion de patients en réadaptation cardiaque diminue avec l'âge : En réadaptation cardiaque, l'âge moyen des patients est d'environ 58 ans et la proportion de patients âgés de 75 ans ou plus n'est que de moins de 12%, alors que ce groupe d'âge représente un peu plus du tiers de l'ensemble des patients hospitalisés pour infarctus du myocarde en court séjour (36,6%). Des résultats qui plaident pour une réflexion sur les moyens d'assurer une meilleure couverture de la réadaptation cardiaque sur le territoire et de communiquer, en particulier chez les patients plus âgés sur les bénéfices de cette réadaptation.

Autres actualités sur le même thème

Pages