Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉMENCE, ALZHEIMER: Le cannabis peut-il soulager ses symptômes?

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 6 jours
Neurology

Le Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC), l’un des principaux principes actifs du cannabis pourrait-il contribuer à réduire certains symptômes de la démence en favorisant par exemple la relaxation ? Ces chercheurs néerlandais se sont posé la question et ont testé le traitement chez 50 patients. Leurs conclusions présentées dans la revue Neurology ne disent ni oui, ni non. Mais à voir...avec une dose plus élevée.

On connait bien les effets du THC sur le système nerveux et le cerveau, l'hypothèse était donc que le composé pourrait « soulager » des patients atteints de démence ou de troubles du comportement, comme l'agressivité, l'agitation, les délires ou l'anxiété.


Les chercheurs de la Radboud University ont donc mené un petit essai impliquant 50 patients, âgés de 78 ans en moyenne, atteints de démence (dont 68% avec maladie d'Alzheimer), tous avec troubles du comportement. Les participants ont été « randomisés » pour recevoir soit une pilule contenant une dose de THC durant 3 semaines soit un placebo. Les chercheurs avaient préalablement mené un essai avec une dose quotidienne de 3mg sans résultat, ils ont donc augmenté la dose à 4.5mg par jour (en 3 pilules d'1,5mg).

Les chercheurs ont évalué les symptômes des participants au début de l'étude, deux semaines plus tard, puis à la fin de l'étude. 3 participants n'ont pas achevé l'étude, en raison des effets secondaires.

Si tous les participants ont montré une réduction des symptômes neuropsychiatriques au cours de l'étude,

· aucune différence n'est constatée entre les groupes THC et placebo,

· ni pour les symptômes de démence,

· ni pour la sévérité des troubles du comportement associés,

· ni pour la qualité de la vie, ou la capacité de mener ses activités quotidiennes.

En revanche, deux tiers des participants prenant THC ont connu au moins un effet secondaire (mais aussi 53,8% de ceux qui prenaient un placebo), dont la somnolence, des vertiges et des chutes. Aucune efficacité donc contre la démence avec 4,5 mg de THC par voie orale, après 3 semaines de traitement, concluent les auteurs qui ne « désarment » pas: Ils suggèrent ainsi que la dose de THC utilisée était peut-être trop faible et que d'autres études sont nécessaires pour déterminer si une dose plus élevée serait plus efficace, tout en restant sécuritaire, bien sûr.

Source: Neurology May 13 2015 doi: 10.1212/WNL.0000000000001675 Tetrahydrocannabinol for neuropsychiatric symptoms in dementia (Visuel Fotolia)

Plus de 25 études sur le Cannabis

Autres actualités sur le même thème