Vous recherchez une actualité
Actualités

DOULEUR: Crier permet de la soulager!

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 6 jours
The Journal of Pain

Crier « Ooh ! » peut aider à augmenter la tolérance à la douleur. Et si on le fait par réflexe, cela « fonctionne » vraiment et peut presque s’expliquer, selon cette étude de psychologues de l’Université de Singapour. Des données intéressantes, présentées dans le Journal of Pain, parce qu’elles suggèrent une justification du cri de douleur autre que celle de l’alerte ou de l’appel à l’aide.


Il s'agit d'une petite étude portant sur 55 participants invités à garder leurs mains dans de l'eau froide à 4°C aussi longtemps que possible avec le choix, soit de se taire soit de dire « Ooh ». L'expérience a été renouvelée par chaque participant dans différentes conditions :

· Ils étaient autorisés à crier, à l'exception de tout autre mot, quand ils ressentaient la douleur,

· ils étaient autorisés à déclencher un enregistrement de leur propre cri, ou devaient garder le silence,

· ils pouvaient entre le cri d'une autre personne, ou devaient garder le silence,

· ils pouvaient appuyer sur un bouton pour signaler la douleur, ou devaient garder le silence,

· ils n'avaient le droit de ne rien dire et ne rien faire (groupe témoin).

Il se trouve que ceux qui disent ooh ("ow" en anglais) sont capables d'endurer la douleur 30 secondes de plus que les autres.

Mais pourquoi les gens crient quand ils ont mal ? C'est évidemment une étude limitée par son petit échantillon et par son scénario de laboratoire très éloigné des situations douloureuses dans la vraie vie. Cependant l'étude soulève la question intéressante de savoir pourquoi les gens crient quand ils sont blessés et qu'ils ont mal. Si l'explication souvent évoquée et liée à l'évolution est plutôt le signal d'alerte lancé aux autres ou un appel à l'aide, cette petite expérience fait tout de même la démonstration d'une autre explication. Car si les chercheurs ne décrivent pas dans le détail le processus biologique sous-jacent, ils suggèrent que les signaux émis par la partie vocale du cerveau pourraient interférer avec les signaux de douleur

L'équipe de recherche conclut, quant à elle, que ces résultats fournissent la première preuve que des cris ( ou « vocalisations ») peuvent aider à faire face à la douleur.

Source: The Journal of Pain January 23 2015 DOI: 10.1016/j.jpain.2015.01.002 On the Importance of Being Vocal: Saying "Ow" Improves Pain Tolerance (Visuel © gpointstudio - Fotolia.com)

Lire aussi : DOULEUR chez la FEMME: La présence du partenaire est-elle toujours souhaitable? -

Autres actualités sur le même thème