Vous recherchez une actualité
Actualités

DYSFONCTION ÉRECTILE: Mais si le Viagra vous rendait sourd?

Actualité publiée il y a 9 années 8 mois 3 jours
The Laryngoscope

Car le Viagra et d’autres médicaments contre l'impuissance s’avèrent liés à des centaines de cas de perte soudaine de l'audition dans le monde entier, dont le Royaume-Uni. Il s’agit précisément de 47 cas de perte auditive neurosensorielle survenus brusquement en quelques heures ou jours chez des patients prenant le Viagra et autres produits similaires pour dysfonction érectile, des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5). Une étude utile pour attirer l'attention sur un effet secondaire possible et sérieux du sildenafil, le principe actif du Viagra, publiée dans l’édition de mai de la revue scientifique The Laryngoscope.

La perte auditive neurosensorielle est une affection rare, causée par des dommages aux structures de l'oreille interne, qui peut conduire à une perte auditive permanente. Cette étude révèle 47 cas de perte auditive associée à la prise de médicaments de cette classe thérapeutique. Deux tiers de ces cas sont survenus dans les 24 heures suivant la prise du médicament.


L'étude précise que seulement 8 cas de perte auditive associée à ces médicaments ont été signalés au Royaume-Uni. En outre, l'Agence de réglementation (MHRA), qui supervise la sécurité des médicaments confirme, tout de même, que les déclarations de perte auditive liées au Viagra sont très rares mais demande aux hommes inquiets en raison d'effets secondaires du sildénafil ou d'autres PDE5 (tadlafil et le vardénafil) de consulter leur médecin. Menée par des chercheurs de Charing Cross Hospital de Londres, du Stoke Mandeville Hospital et du Royal Marsden Hospital (Londres), cette recherche suggère néanmoins, qu'il ya un nombre croissant de preuves que le Viagra et d'autres médicaments de la même classe sont associés à certains effets secondaires. Son but, examiner la littérature scientifique sur le sujet, évaluer le nombre de cas suspects, et proposer des explications possibles de ces effets. Une enquête auprès des organismes de pharmacovigilance des 5 continents sur les cas de surdité brusque intervenus chez les hommes et une analyse de ces cas ont été effectuées.

L'utilisation des médicaments de la dysfonction érectile a «explosé», avec plus de 40 millions prescriptions émises à travers le monde depuis le lancement du Viagra (sildénafil) il y a une décennie.

Les chercheurs aboutissent à 47 cas de surdité associés à ces médicaments:

· Les personnes touchées étaient âgées en moyenne de 56,6 ans,

· 98% des personnes touchées souffraient d'une perte auditive d'une seule oreille,

· dans 66,7% des cas, la perte auditive s'est produite dans les 24 heures de la prise du médicament,

· dans plus de 50% de ces cas de perte auditive, le sildénafil (Viagra) est en cause.

· En plus de ces 47 cas, 240 autres rapports de perte d'audition suivant l'utilisation de ces inhibiteurs ont été rapportés au système de déclaration de la FDA. Toutefois, ces cas ne sont pas inclus dans l'analyse finale.

Les chercheurs concluent à un plus grand nombre de preuves sur l'association PDE5 et perte auditive et suggèrent plusieurs mécanismes biologiques pour l'expliquer. Ces inhibiteurs, disent-ils, induisent une vasodilatation en réglant une voie chimique également impliquée dans le développement de la perte auditive.

Selon les auteurs, eh bien, ce type de médicaments nécessiteraient une surveillance continue. D'ores et déjà, aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA), qui réglemente les médicaments, conseille aux utilisateurs d'inhibiteurs PDE5, qui remarquent que leur audition se dégrade brutalement, d'arrêter le traitement immédiatement et de consulter un médecin.

Source: Viagra deafness—Sensorineural hearing loss and phosphodiesterase-5 inhibitors.
Accéder aux dernières actualités sur la Dysfonction érectile