Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉDULCORANTS: Les Français boudent l'aspartame

Actualité publiée il y a 8 années 3 jours 13 heures
Sécurité alimentaire

Selon une étude du Centre de recherche et pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc), dévoilée en avant-première par Europe 1, seul un Français sur cinq serait consommateur d’aspartame. Ou plutôt consommatrice car l’aspartame aurait été adopté plutôt par des femmes, soucieuses de leur ligne et plutôt célibataire. Car pas question de donner cet édulcorant à des enfants…

La principale source de consommation serait les boissons light, à raison d'environ une canette par jour, pour les consommateurs d'aspartame. Ces mêmes boissons light qui ont réveillé le débat avec cette étude publiée en septembre 2010 dans l'American Journal of Clinical Nutrition. Après nombre d'effets indésirables évoqués tels que sclérose en plaques, lupus érythémateux, ou tumeurs du cerveau, cette étude sur près de 60.000 femmes enceintes concluait à une association entre consommation de sodas artificiellement sucrés et forte augmentation du risque d'accouchement prématuré.


Pas de reconnaissance à ce jour des risques associés : Si, depuis avril 2011, la Commission de l'Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire du Parlement européen a adopté le règlement concernant l'information des consommateurs sur les denrées alimentaires dont un amendement qui consiste à rendre obligatoire la mention "pourrait ne pas convenir aux femmes enceintes" lorsque des produits contiennent de l'aspartame, les risques associés nesont pas totalement reconnus. Malgré l'appel d'associations comme le RES, en France, l'Agence européenne de Sécurité alimentaire (EFSA) et l'agence française ANSES n'ont pas souhaité, à ce jour, réduire la dose journalière admissible (DJA). L'EFSA a néanmoins lancé un appel à contributions pour une nouvelle évaluation dont l'objectif pourrait, à terme être la révision de la DJA.

Vers la Stevia ? L'étude du Credoc marque une tendance des consommateurs vers des produits qualité et plaisir, ils pourraient désormais se tourner vers cet édulcorant naturel qu'est la « Stevia » (ou glycosides de stéviol) qui vient d'être officiellement autorisée par la Commission européenne, dans le cadre de l'adoption, au 14 novembre, de deux règlements sur les additifs alimentaires, et pourra désormais entrer, en remplacement de l'aspartame dans la composition des 31 différentes catégories d'aliments dont, les boissons gazeuses, les desserts, les confiseries et les édulcorants de table.

Sources: Europe 1, The American Journal of Clinical Nutrition, 2010 Sep;92(3):626-33 « Intake of artificially sweetened soft drinks and risk of preterm delivery : a prospective cohort study of 59,334 Danish pregnant women ». Afssa (Anses) “ rapport sur un éventuel lien entre exposition à l'aspartame et tumeurs du cerveau

Accéder aux dernières actualités sur l'Aspartame

Lire aussi : Additifs: Pour se sucrer, l'UE autorise la Stevia -

Autres actualités sur le même thème