Vous recherchez une actualité
Actualités

FACEBOOK et réseaux sociaux: Êtes-vous «HOT» ou «NOT» ?

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 3 semaines
International Journal of Web Based Communities

Seriez-vous un ami « bien » à accepter sur Facebook ou non ? Quelles sont les conditions qui conduiront de nouveaux utilisateurs à vous coopter dans leur réseau social ? Cette petite étude de l'Université de Twente (Pays-Bas) a tenté de mieux comprendre comment les relations, les impressions et l’attractivité se développent en ligne, sur les sites de réseaux sociaux, et nous apporte une première réponse. Des conclusions à paraître dans la prochaine édition de la revue International Journal of Web Based Communities. Christina Jaschinski et Piet Kommers de l'Université de Twente ont mené cette étude européenne auprès de 78 étudiants, utilisateurs Facebook, pour comprendre ce qui fait l'attractivité des amis sur Facebook, pour un utilisateur. L'exercice consistait à qualifier des profils Facebook en demandant aux étudiants de les évaluer par « hot » ou « not » en se basant simplement sur l'aspect visuel de la photo de profil et des amis de l'utilisateur sur sa page.

C'est le réseau ou les amis qui font l'homme : L'équipe constate que quelqu'un est considéré comme plus sympathique et comme pouvant être un ami possible quand il est associé à un groupe d'amis eux-mêmes attractifs. Montre-moi quel est ton réseau, et je te dirai qui tu es, c'est plutôt ainsi que les utilisateurs choisissent leurs nouveaux amis. Ce critère d'attractivité vaut quel que soit le sexe du futur ami. Votre photo, vos amis et peu d'autres critères : Les gens se rencontrent, se connectent et interagissent dans ces communautés en ligne en utilisant un profil comme une représentation de l'identité, explique l'équipe. Malheureusement, la formation d'impressions sur une personne en ligne se fait presque sans autres critères que la photo de profil, le statut et le contenu des profils des amis. Les utilisateurs peuvent contrôler leur photo, mais pas comment elle est perçue, mais plus important encore, ils ne peuvent pas contrôler les profils des autres utilisateurs. Finalement sur Facebook, on est réduit à son réseau et le système se nourrit lui-même de son objet. Ces résultats ont des implications non seulement pour les sociologues mais peuvent être et sont déjà utilisés par les entreprises et autres organisations. Source: International Journal of Web Based Communities, 2012 (in press) “Does beauty matter? The role of friends' attractiveness and gender on social attractiveness ratings of individuals on Facebook” (Visuel © Thomas Pajot - Fotolia.com) Lire aussi: Ce que Facebook va changer dans votre CERVEAU FACEBOOK? L'appel d'une expérience émotionnelle positive

Autres actualités sur le même thème