Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE AVIAIRE H5N1: Pourrait-elle émerger en Europe?

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 1 semaine
European Centre for Disease Prevention and Control

Alors qu’un second cas de grippe aviaire, en Egypte, vient d’être confirmé par l’OMS, au 5 janvier, l’autorité européenne ECDC (European Centre for Disease Prevention and Control) répond à la demande de la Commission européenne sur l'évaluation du risque de transmission interhumaine du virus aviaire H5N1 responsable du premier décès, en Chine, dans la province du Guangdong. L’ECDC nous livre son bilan et conclut que le risque de grippe aviaire reste très faible en Europe.

Une origine plutôt aviaire : La Chine a rapporté un seul cas de grippe aviaire qui ne fait pas partie d'un cluster de cas humains. C'est son premier cas et décès de la grippe aviaire en 2011 et depuis 2003 la chine aura rapporté 40 cas humains confirmés provoquant 26 décès. L'analyse de séquence du génome du virus indique que le virus est génétiquement étroitement lié au virus influenza A (H5N1) récemment détecté chez les oiseaux sauvages à Hong Kong, et il est donc plus probable que l'infection soit d'origine aviaire plutôt qu'humaine, conclut l'ECDC.


Un cas humain qui n'est pas inattendu, dans un pays où la grippe aviaire à virus A (H5N1) est enracinée dans les populations d'oiseaux et de volailles/ Selon l'Agence européenne, dans un tel contexte, des infections sporadiques peuvent se produire chez les humains exposés, produisant parfois de petits groupes de cas humains.

En résumé, pour l'ECDC,
· Il s'agit d'un cas isolé, qui ne fait pas partie d'un cluster.

· Ce cas s'est produit dans un pays où la grippe aviaire est endémique (chez les volailles).

· Aucun contact avec d'autres malades n'a été signalé.

· L'analyse du virus suggère une transmission via l'oiseau.

Ce cas ne modifie pas l'évaluation des risques de grippe aviaire pour l'UE et si le risque reste considéré comme très faible, la surveillance du virus A (H5N1) et autres virus grippaux animaux en Europe reste essentielle. Soulignons que les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains ont d'ores et déjà mis en place des mesures aux frontières pour les voyageurs en provenance de Chine.

Source: ECDC « Rapid risk assessment: Human fatality from highly pathogenic avian influenza A(H5N1) virus infection in Guangdong province, China “ (Visuels CDC)

Lire aussi: GRIPPE AVIAIRE H5N1: L'OMS confirme un 2è décès en Egypte

GRIPPES porcine, aviaire, virus mutant et supervirus: Risques de glissement et de réassortiment

GRIPPE AVIAIRE: L'OMS met en garde contre le supervirus H5N1 -

Autres actualités sur le même thème