Vous recherchez une actualité
Actualités

Le STRESS au travail laisse ses marques à vie

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 3 semaines
Age and Aging

Le stress au travail laisse des marques sur la santé jusqu'à un âge avancé. Cette étude finlandaise révèle, pour la première fois, les conséquences d’un stress élevé au travail, en milieu de vie, sur la santé au grand âge. Ses conclusions présentées dans la revue Age and Aging, mettent en effet en évidence des taux d’hospitalisation plus élevés, en particulier après 65 ans chez ceux qui ont subi un grand stress, mental ou physique dans les 28 années précédentes.


L'étude a suivi 5.625 employés du secteur public finlandais âgés de 44 à 58 ans durant 28 ans. Les chercheurs de l'Université de Jyväskylä en Finlande ont pris en compte le nombre de jours d'hospitalisation à partir du registre des hôpitaux finlandais. Les participants avaient renseigné par questionnaire, au début de l'étude, donc environ à la quarantaine, leurs niveaux de stress physique (transpiration, essoufflement, fatigue musculaire liés au travail) et mental (délais, tension, exigences …).

L'analyse constate qu'un stress accru à la quarantaine, en particulier physique, est associé à un plus grand nombre de jours d'hôpital :

· Alors que pour un faible effort physique, 8 jours d'hospitalisation /1.000 patients ont été recensés chaque année, c'est près de 13 jours/1000 hommes en cas de stress physique élevé au travail.

· Ce résultat apparaît encore plus significatif lorsque les participants ont dépassé l'âge de 65 ans,
· Ainsi, un stress physique élevé au travail dans la quarantaine augmente le risque d'hospitalisation dans la vieillesse (vs stress faible) de 17% pour les hommes et de 42% pour les femmes.

· Un stress mental augmente le risque d'hospitalisation dans la vieillesse uniquement pour les hommes, et en particulier pour raison cardiaque.

Les auteurs rappellent que le développement de troubles musculo-squelettiques dans les emplois à forte contrainte physique peut conduire à l'arthrose, quand la sédentarité des emplois de bureau conduit à la prise de poids, l'insuffisance cardiaque, l'hypertension artérielle et le diabète. Mais ce qui est nouveau est cette association qui perdure au grand âge.

Le stress au travail est donc confirmé comme associé à un niveau de santé réduit jusqu'à un âge avancé, confirment les auteurs. Si le stress au travail reste attaché à une perception individuelle et que de « petits coups de stress » ne sont pas forcément néfastes à la santé, un niveau élevé de stress persistant représente un danger pour la santé même bien plus tard, dans la vie.

Source: Age and Ageing December 8, 2013 doi: 10.1093/ageing/aft192 Job strain in the public sector and hospital in-patient care use in old age: a 28-year prospective follow-up (Visuel© lichtmeister - Fotolia.com)

Lire aussi, sur le Stress au travail

PSYCHO: Un peu de stress et beaucoup d'affirmation de soi font la performance

Un petit STRESS de temps à autre fait du bien au cerveau -

Autres actualités sur le même thème

Pages