Vous recherchez une actualité
Actualités

LONGÉVITÉ: Conseils de mode de vie pour futurs centenaires

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 1 semaine
The Scandinavian Cardiovascular Journal

Depuis 50 ans, ces chercheurs de l'Académie Sahlgrenska suivent la santé de 855 hommes nés en 1913. Aujourd’hui 10 d’entre eux sont devenus centenaires. Les chercheurs peuvent donc tenter de cerner quelques secrets de leur longévité. Quelques pistes révélées dans le Scandinavian Cardiovascular Journal.

C'est une étude tout à fait exceptionnelle par sa durée de suivi. Car elle a débuté il y a maintenant plus de 100 ans à l'Université de Göteborg. C'est aussi l'une des premières études prospectives portant sur vieillissement. Les sujets étaient tous nés en 1913, 10 sont plus que centenaires aujourd'hui. 27% soit 232 participants ont vécu jusqu'à l'âge de 80 ans et 13% jusqu'à 90 ans. Exactement 1,1% des participants ont fêté leur 100e anniversaire.


Depuis le début de l'étude, plusieurs étapes d'investigation ont été menées, alors que ces participants étaient âgés de 54, 60, 65, 75, 80 et centenaires. Ces différentes vagues permettent aujourd'hui de mieux appréhender les facteurs qui favorisent la longévité. Mais aussi ceux qui expliquent la mortalité.

Sur les causes de décès :

· 42% des décès après 80 ans s'avèrent liés à des maladies cardiovasculaires,

· 20% à des maladies infectieuses,

· 8% à la crise cardiaque,

· 8% au cancer,

· 6% à la pneumonie

· et 16% à d'autres causes.

· 23% des plus de 80 ans ont été diagnostiqués avec un type de démence.

Les facteurs de « survie » après 50 ans : C'est l'auteur principal, Lars Wilhelmsen, qui nous les révèle ainsi : « Notre recommandation à ceux qui aspirent à devenir centenaires est simple : Ne pas fumer, maintenir des niveaux sains de cholestérol et se limiter à 4 tasses de café par jour ». Curieuse recommandation, en particulier sur la limite de consommation de café et l'absence d'autres facteurs de mode de vie démontrés pourtant comme essentiels dans la longévité. Mais ce n'est pas tout !

La corrélation avec l'âge des mères apparaît comme majeure aussi dans la durée de vie –mais pas avec l'âge du père-. Ainsi, avoir une mère qui a vécu longtemps est également un facteur à prendre en compte. Les facteurs socio-économiques ne sont pas en reste, mais exprimés ainsi : Payer un loyer élevé ou être propriétaire de son logement à 50 ans sont également des signes positifs. Bien réussir une épreuve d'effort à 54 ans est également bon signe.

· Ainsi, si l'on résume, le facteur génétique intervient mais peut-être pas autant que d'autres facteurs environnementaux.

7 centenaires restent aujourd'hui suivis par l'étude, ces différents traits permettent également d'entrevoir, de manière plus qualitative, les secrets de leur longévité :

· 2 vivent encore à leur domicile, les autres centenaires vivent dans des résidences assistées,

· aucun d'entre eux ne fume,

· tous présentent une bonne cognition spatiale et temporelle,

· tous portent des aides auditives,

· la plupart portent des lunettes et tous sont capables de lire ou regarder la télévision,

· tous sont minces et ont conservé une bonne « posture »,

· tous pratiquent la marche.

On retrouve bien là les facteurs d'un mode de vie sain. L'auteur conclue : « Tous sont « cliniquement » sains, satisfaits de leur vie et ont plaisir à vivre là où ils vivent ».

Source: Scandinavian Cardiovascular Journal 2015 Feb doi: 10.3109/14017431.2015.1009940 Men born in 1913 followed to age 100 years

Plus d'études sur la Longévité

Lire aussi : LONGÉVITÉ: L'âge est-il devenu une notion démodée? -

Autres actualités sur le même thème