Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉLANOME: Identification de 2 gènes responsables et espoir de nouveau traitement

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 4 semaines
Nature Genetics

Ces 2 nouvelles mutations génétiques qui participent au développement du mélanome, découvertes par des chercheurs suisses Universités de Genève et de Lausanne, donnent déjà lieu au développement de nouveaux traitements. Des résultats publiés dans l’édition du 25 décembre de Nature Genetics. Les chercheurs ont effectué l’analyse génomique de 7 lignées cellulaires du mélanome pour détecter ces mutations de 2 gènes, MEK1 et MEK2 qui contribuent à la croissance et à la prolifération des cellules tumorales dans le mélanome. Les échantillons de mélanome ont un nombre élevé de mutations somatiques qui sont la marque de la réparation de l'ADN induite par les UV. Mais cette caractéristique est absente les échantillons présentant les mutations identifiées.

En vérifiant la présence de ces mutations des gènes MEK1 et MEK2 sur un plus grand nombre d'individus, ils constatent que ces mutations sont présentes dans environ 8% des mélanomes. "Nous espérons que les résultats de notre étude permettront de traiter plus efficacement les patients souffrant d'un mélanome ", explique l'un des auteurs principaux, Donata Rimoldi, chercheuse au Ludwig Institute for Cancer Research de Université de Lausanne, précisant que des inhibiteurs des gènes MEK1 et MEK2 sont actuellement à l'étude. Chaque année, plus de 8.000 nouveaux cas de mélanome sont diagnostiqués en France, autant chez l'homme que chez la femme. Si le mélanome ne se situe qu'au 11è rang des cancers, c'est l'un des cancers à la plus forte augmentation d'incidence.

Autres actualités sur le même thème