Actualités

NÉONATOLOGIE: 80% des parents se disent en confiance

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 3 jours
CIANE

Ces résultats d’une enquête menée auprès de 1.500 parents sur leur ressenti lors de l’hospitalisation de leurs enfants à la naissance, en service de néonatalité, révèlent une situation globalement bonne : Ainsi, 80% des parents interrogés considèrent que leur relation avec les soignants est basée sur la confiance et la disponibilité. Quelques lacunes sont néanmoins mises en évidence au sein des services de néonatologie, qui donnent ici lieu à de nouvelles propositions visant à optimiser encore la qualité des premiers contacts parents-enfants.

Lancée en 2014, par le Groupe de Réflexion et d'Evaluation de l'Environnement du Nouveau-né (GREEN*), et la Société Française de Néonatologie, cette enquête a permis à 1.500 parents d'enfants hospitalisés à la naissance dans un service de médecine néonatale d'exprimer durant 6 mois, leur ressenti sur leur vécu et la façon dont ils percevaient la relation avec les soignants.


L'analyse des premiers résultats est plutôt positive:

80% des parents interrogés considèrent que leur relation avec les soignants est basée sur la confiance et la disponibilité,

la majorité déclare pouvoir prendre part au quotidien du bébé en lui prodiguant quelques soins (le nourrir, changer les couches, faire sa toilette, prendre sa température, le peser et mesurer, etc.).

Quelques observations et recommandations :

· Plus d'assistance psychologique : dès la naissance, une femme sur 4 est séparée de son bébé pendant plus de 24h, et ne dispose pas toujours d'une assistance psychologique pour la soutenir durant cette épreuve.

· Plus de conseils : Les premiers jours, environ 25% des parents doivent appréhender seuls une première rencontre, parfois difficile, avec leur enfant, dans un univers inconnu et hypermédicalisé.

· Plus d'écoute : Le service de néonatalité ne semble pas toujours disposer d'effectif disponible pour écouter, renseigner et rassurer les parents : 26 à 37% d'entre eux n'osent pas parler ouvertement à l'équipe soignante,

· Plus de contact avec l'enfant : Enfin, la méthode du peau à peau, de plus en plus reconnue, gagnerait encore à s'améliorer.

· L'environnement aussi, alors que les parents évoquent fréquemment le besoin de lumière douce, de silence, de confort et d'intimité pour profiter pleinement des instants partagés avec leur bébé.

· L'accueil, enfin, des parents pourrait encore être amélioré.

Ces résultats permettent d'inspirer l'évolution des pratiques, autour de la néonatalogie, l'une des missions de la SFN qui regroupe tous les professionnels travaillant autour du nouveau-né et se veut un espace de dialogue collaboratif entre les différents acteurs. Une enquête qui vise aussi à renforcer la prise de conscience des pouvoirs publics et sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les prématurés et leurs familles.

N.B. Le Green est une collaboration entre des membres des associations d'usagers SOS Préma et le CIANE, et des professionnels de santé.

Autres actualités sur le même thème