Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ et ARTHROSE: La perte de poids soulage aussi les articulations

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 3 semaines
RSNA 2015

Cette étude présentée à la Réunion annuelle de la Radiological Society of North America (RSNA 2015) confirme, à l’IRM, les effets bénéfiques d’une perte de poids, en cas de surpoids, sur –ici- l’articulation du genou, suggérant ainsi ses bienfaits, plus larges, contre l’arthrite. Précisément, l’étude montre à l’imagerie une moindre dégénérescence du cartilage du genou chez les patients obèses qui perdent du poids. Avec ces nouvelles données, la confirmation qu’une réduction de l’inflammation –liée à l’obésité- profite à l’ensemble de l’organisme, au niveau systémique.

L'obésité est déjà reconnue comme un facteur de risque majeur d'arthrose, une maladie dégénérative des articulations qui touche plus d'un tiers des adultes de plus de 60 ans. L'articulation du genou est un site commun de l'arthrose et donc relativement représentatif de la maladie. L'arthrose est une maladie invalidante et ne peut être inversée, une fois que le cartilage est lésé. En cas de surpoids ou d'obésité, la perte de poids peut donc permettre de réduire le risque d'arthrose et donc d'invalidité.


Le Dr Gersing, auteur principal de l'étude et chef du Département Imagerie de l'Université de Californie San Francisco, a étudié l'association entre différents degrés de perte de poids et la progression de la dégénérescence du cartilage du genou chez 506 patients en surpoids et obèses. Ces patients participaient à l'étude Osteoarthritis Initiative, un programme de recherche sur la prévention et le traitement de l'arthrose du genou. Les patients qui présentaient tous des symptômes ou des facteurs de risque pour la maladie ont été répartis en 3 groupes:

· un groupe témoin avec poids de santé,

· un groupe avec légère perte de poids,

· un groupe avec perte de plus de 10% du poids corporel.

Les chercheurs ont suivi par IRM la sévérité de l'arthrose du genou et l'évolution du cartilage.

Sur un suivi de 4 ans, l'étude montre que la perte de poids a un effet protecteur et dose-réponse contre la dégénérescence du cartilage : plus la perte de poids est importante, plus elle apparaît bénéfique à l'articulation. Ainsi la dégénérescence du cartilage s'avère beaucoup plus lente en cas de perte > à 10% du poids corporel, ceci dit, la différence est déjà significative avec même une légère perte de poids.

En cas de surpoids ou d'obésité, la perte de de poids permet non seulement de ralentir l'arthrose mais aussi de la prévenir, en cas de premiers symptômes. Avec l'exercice modéré, la perte de poids est donc à considérer comme une intervention primaire contre la maladie. Les chercheurs envisagent de faire la même recherche sur les effets d'un meilleur contrôle du diabète sur l'arthrose.

Source: RSNA 2015 Communiqué 30 Nov, 2015 MRI reveals weight loss protects knees

Lire aussi:

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE: L'obésité, cause majeure de risque chez les femmes

L'OBÉSITÉ, grande responsable de douleurs lombaires -

Autres actualités sur le même thème