Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ infantile: Qui dit excès de boissons sucrées dit excès de malbouffe

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 3 semaines
American Journal of Preventive Medicine

Il y a l’apport calorique des boissons sucrées qui représente jusqu’à 15% de l’apport calorique journalier chez les consommateurs réguliers et puis il y a aussi l’apport calorique lié aux aliments malsains. Or cette étude du Département de nutrition de l’Université de Caroline du Nord (Chapel Hill) montre qu’aliments malsains ou malbouffe sont associés à la consommation de boissons sucrées, en particulier chez les enfants. Donc double punition ou double risque d’obésité. Des résultats publiés dans l’édition du 12 mars de l'American Journal of Preventive Medicine.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Au cours des 20 dernières années, la consommation de sodas et boissons sucrées, boissons aux fruits, boissons pour sportifs et boissons énergétiques a beaucoup augmenté, entraînant des apports caloriques plus élevés, facteurs directs d'obésité. Le Dr Kevin Mathias de l'Université de Caroline du Nord a cherché à déterminer les autres aliments associés à une consommation élevée de boissons sucrées. Son équipe a travaillé sur les données de petits participants à la cohorte « What We Eat in America » et à la National Health and Nutrition Examination Surveys (NHANES). Soit 10.955 enfants âgés de 2 à 18 ans répartis pour l'analyse, en « groupes d'âge, 2 à 5 ans, 6 à 11 ans et 12-18 ans.


L'excès de nourriture suit celui de boissons sucrées : Les résultats montrent que pendant que la consommation alimentaire augmentait, la consommation de boissons non sucrées diminuait et celle de boissons sucrées augmentait également. En examinant en détail les différentes sources d'apports caloriques, les auteurs montrent que les boissons sucrées sont le principal responsable de l'augmentation des apports caloriques chez les 2-5 ans et les 6-11 ans. Le même constat est effectué chez les 12 ans et plus, à une différence près, la nourriture intervient, au même titre que les boissons dans l'excès de calories, et de manière très significative chez les adolescents absorbant, chaque jour, plus de 500 kcal en boissons sucrées.

La densité énergétique de l'alimentation augmente avec le niveau de consommation de boissons sucrées : Parmi tous les groupes d'âge étudiés, la densité d'énergie (calories par gramme) des aliments consommés augmente avec le nombre de boissons consommées, suggérant que la consommation élevée de ces boissons est associée à la consommation d'aliments ayant de fortes teneurs en calories. Il s'agit évidemment de pizzas, gâteaux, biscuits, tartes, frites et sucreries, les principales sources de matières grasses solides et de sucres ajoutés.

Source: American Journal of Preventive Medicine doi: 10.1016/j.amepre.2011.04.003 MARCH 12, 2013, Foods and Beverages Associated with Higher Intake of Sugar-Sweetened Beverages (Visuel © Steve Cukrov - Fotolia.com)

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Dernières actualités sur les Boissons sucrées

Autres actualités sur le même thème