Vous recherchez une actualité
Actualités

OGM: L'Europe résiste à la patate allemande

Actualité publiée il y a 10 années 6 mois 3 semaines
Sécurité alimentaire

BASF, le géant chimique allemand, devra attendre pour obtenir l'homologation européenne pour Fortuna, sa patate OGM résistante aux maladies. Face à cette demande d’approbation européenne pour l’alimentation humaine comme animale, la Commission européenne a déjà précisé qu’on ne lui forcerait pas la main et que l'Agence européenne pour la sécurité alimentaire devait préalablement faire son évaluation.

Certes, cette pomme de terre génétiquement modifiée assurerait une meilleure durabilité de la culture, un haut rendement en se défendant « naturellement » contre la maladie du mildiou, due à un champignon microscopique du potager, et possèderait le même mécanisme de résistance, mais décuplé, qu'une pomme de terre sauvage.


Approbation pour l'alimentation humaine et animale: La demande d'approbation du groupe BASF concerne non seulement l'utilisation de Fortuna comme aliments pour animaux mais aussi la culture commerciale dans l'UE. Mais ce sera à l'European Food Safety Authority (EFSA) d'évaluer la sécurité de Fortuna pour les humains, les animaux et l'environnement. L'EFSA qui vient de conclure à l'absence d'effet indésirable sur la santé de l'homme et de l'animal ou sur l'environnement pour le maïs génétiquement modifié MON810…

Des avantages décisifs? Selon BASF Plant Science, la filiale dédiée du leader mondial allemand de la chimie, la recherche sur la pomme de terre résistante aux maladies est en cours depuis 2003. Fortuna aurait ainsi été testée dans des essais de terrain durant six ans et soumise à des évaluations de sécurité étendues. Son introduction sur le marché serait envisagée pour 2014-15. Cette patate présenterait des avantages décisifs pour l'agriculture, selon l'industriel, elle devrait même être appréciée des consommateurs… Car elle serait destinée à la fabrication de frites, françaises.

Quelles modifications génétiques ? Les deux gènes de résistance transférés à Fortuna proviennent d'une pomme de terre sauvage d'Amérique du Sud et ont été découverts par des scientifiques néerlandais. BASF Plant Science développe actuellement d'autres cultures OGM, comme le maïs, le soja et le riz. Le groupe allemand a déjà obtenu une approbation européenne pour une autre pomme de terre OGM, l'Amflora, mais celle-là reste destinée à la production de pâte à papier.

Autres actualités sur le même thème