Vous recherchez une actualité
Actualités

PHTALATES et BISPHÉNOL A: Dans les aliments bio aussi ?

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 3 semaines
Journal of Exposure Science and Environmental Epidemiology

Même les aliments biologiques ou préparés artisanalement, cuits et conservés dans des contenants sans plastique peuvent être contaminés aux phtalates et au bisphénol A (BPA), révèle cette étude de l’Université de Washington. Les résultats, publiées dans l’édition du 27 février du Journal of Exposure Science and Environmental Epidemiology attirent l’attention sur la vulnérabilité particulièrement élevée des enfants et sur…la quasi-impossibilité de prévenir l’exposition alimentaire à ces substances.

En bref, même bio, même non préparés ou cuits ou conditionnés dans des récipients en plastique, tous les aliments, ou presque, peuvent contenir ces contaminants. Ainsi, si certaines bouteilles d'eau portent l'allégation « sans BPA » ou certains produits de soins « sans phtalates », ces mentions pourraient ne pas suffire.


« Les données actuelles sont insuffisantes pour réduire l'exposition», explique l'auteur principal, le Dr Sheela Sathyanarayana, pédiatre en santé environnementale à l'Université de Washington et au Seattle Research Institute. Elle rappelle que les phtalates et le BPA sont reconnus comme des perturbateurs endocriniens et que l'exposition prénatale à ces substances est liée à des anomalies du système reproducteur, à l'hyperactivité, à l'anxiété et à la dépression. Son équipe a comparé les expositions aux produits chimiques de 10 familles, la moitié de ces familles ayant reçu des conseils sur la façon de réduire l'exposition aux phtalates et au BPA. Pendant 5 jours, les autres familles ont reçu des aliments provenant de la production locale, frais, biologiques et qui n'avaient pas été préparés, cuits ou conditionnés dans des contenants en plastiqu. Les chercheurs ont mesuré les concentrations urinaires de métabolites de phtalates et bisphénol A.

Les chercheurs aboutissent à des résultats surprenants : La concentration urinaire de phtalates s'avère 100 fois plus élevée chez les familles ayant reçu ces aliments de l'agriculture locale, que les concentrations moyennes en population générale (Source : NHANES). Ces concentrations sont particulièrement élevées chez les enfants par rapport aux adultes. Alors les chercheurs ont mesuré les concentrations de phtalates dans les aliments livrés aux familles de l'étude. Les produits laitiers dont le beurre, la crème, le lait et le fromage, avaient des concentrations de plus de 440 nanogrammes / gramme, la cannelle et le poivre de Cayenne supérieures à 700 ng / g, la coriandre 21.400 ng / g. A partir de ces données, les chercheurs ont estimé que la moyenne des enfants âgés de 3 à 6 ans étaient exposés à 183 milligrammes par kilogramme de poids corporel par jour. Or la limite recommandée par l'Agence américaine de protection de l'environnement est de 20 mg / kg / jour. Des résultats à prendre avec précaution, compte-tenu de la faiblesse de l'échantillon.

La conclusion est qu'il reste difficile de contrôler son exposition à ces produits chimiques, même en prenant « des précautions. Pour cause, le peu de contrôle sur les substances présentes dans notre alimentation. Des fruits et des légumes frais, qui ne sont pas en conserve peuvent participer aussi à l'exposition à ces produits chimiques.

Source: Journal of Exposure Science and Environmental Epidemiology 27 February 2013) doi:10.1038/jes.2013.9 Unexpected results in a randomized dietary trial to reduce phthalate and bisphenol A exposures

Accéder aux dernières actualités sur les Phtalates, le BPA

Autres actualités sur le même thème