Vous recherchez une actualité
Actualités

Pour l'ECZÉMA, toutes les parties du corps ne se valent pas

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 3 semaines
British Journal of Dermatology

Car certaines zones s’avèrent plus sensibles, plus grattées, plus abîmées, selon cette étude d’un expert mondial en dermatologie, du Wake Forest Baptist Center, qui nous explique pourquoi toutes les démangeaisons ne sont pas aussi intenses selon la partie du corps touchée, par un eczéma par exemple. Toutes les zones de notre corps ne sont sensibles de la même manière non plus, au soulagement obtenu lorsqu’on se gratte. Un début d’explication, publié dans l’édition du British Journal of Dermatology pour ses dermatologues qui voient en consultation, certaines zones du corps bien plus abîmées que d’autres.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le Pr. Gil Yosipovitch, professeur de dermatologie à la Wake Forest Baptist Medical Center montre que la sensation obtenue lorsqu'on se gratte, suite à une démangeaison est liée à l'emplacement de l'eczéma. "Nous avons d'abord évalué si l'intensité du grattage est perçue différemment sur 3 endroits différents du corps puis si se gratter soulageait la démangeaison de la même manière »


18 malheureux participants ont subi des démangeaisons créées à partir de la sève d'une plante tropicale connue pour causer des démangeaisons intenses, frottée doucement dans un mouvement circulaire pendant 45 secondes sur une petite zone de la peau et enlevée avec du ruban adhésif une fois les démangeaisons induites. L'intensité des démangeaisons et le soulagement procuré par l'action de se gratter ont été évalués toutes les 30 secondes et durant 5 minutes en utilisant une échelle visuelle analogique (EVA) partant de 0 pour « aucune démangeaison », jusqu'à 10 pour « démangeaisons insupportables ! ». Les résultats montrent que démangeaisons sont perçues plus intensément à la cheville et au dos mais moins intensément sur l'avant-bras. Le soulagement lorsqu'on se gratte à la cheville est plus important que sur les autres sites.

Quelles conclusions à de tels résultats ? Eh bien mieux comprendre l'effet des démangeaisons et mieux pouvoir les soulager chez les patients atteints de maladies de la peau. «Nous voyons couramment des zones qui ont été grattées en raison des démangeaisons, telles que les chevilles ou le dos. Nous venons de comprendre qu'à ces endroits du corps, les démangeaisons sont plus intenses et pourquoi ces régions sont les plus fréquemment plus grattées ».

De petites fibres nerveuses sont impliquées dans les sensations désagréables telles que démangeaisons et la douleur, mais ces chercheurs suggèrent ici que l'inverse est également vrai et que se gratter apporte plus de plaisir et de soulagement sur ces zones plus sensibles.

Source: British Journal of Dermatology DOI: 10.1111/j.1365-2133.2012.10826.x “The Pleasurability of Scratching an Itch: A Psychophysical and Topographical Assessment” et Wake Forest Baptist Medical Center « Body Location Plays Part in Scratching Pleasure” (Visuel © Piotr Marcinski - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur l'Eczéma

Autres actualités sur le même thème