Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉSERVATIF: Les usages incorrects réduisent de 20% son efficacité

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 3 semaines
Sexual Health

Ces chercheurs de l’Université d’Indiana révèlent la fréquence des problèmes liés à une mauvaise utilisation du préservatif, aux États-Unis, un sujet de préoccupation majeure des responsables en Santé publique. Ce travail d’analyse, publié dans l’édition en ligne du 17 février de la revue Sexual Health, montre que des pays du monde entier sont confrontés à ce défi. Un préservatif mal mis ou mis à l’envers, c’est en fait très courant. Cette analyse sans précédent de 25 études sur l’utilisation du préservatif, fournit une perspective globale sur les erreurs d'utilisation du préservatif et les problèmes liés, ainsi que sur les facteurs pouvant favoriser l'utilisation correcte du préservatif et la promotion du préservatif féminin. Menée par l'équipe du Kinsey Institute Condom Use Research Team (CURT), soit par plus de 20 chercheurs du monde entier, elle couvre un champ large, dont les comportements sexuels, la contrefaçon de préservatifs ou encore l’utilisation de préservatifs féminins en Afrique du Sud.

William L. Yarber, professeur de Sciences de la santé à l'UI et membre du CURT explique : "Cette analyse est une ressource pour les professionnels en santé sexuelle pour élaborer des stratégies pour accroître l'adhésion culturelle et individuelle au préservatif." Usage incorrect, efficacité considérablement réduite : Les chercheurs de l'Université d'Indiana, du Kentucky, de Guelph, en Ontario, au Canada et de l'Université de Southampton (UK) insistent sur l'urgence de rétablir un usage correct du préservatif pour réduire les grossesses non désirées et la propagation des infections sexuellement transmissibles comme le VIH. « Car les préservatifs sont peu coûteux comparé aux traitements contre le sida », qui restent souvent inaccessibles aux personnes les plus à risque. "Bien que nous aimerions croire à une baisse de l'épidémie de sida, ce n'est pas le cas. Aux États-Unis, la situation s'aggrave", ajoute Richard Crosby, membre de la CURT, Professeur à l'Université du Kentucky et rédacteur en chef de la revue Sexual Health. 80% de taux d'efficacité "dans la vraie vie": Le préservatif qui promet une efficacité quasi à 100% lors qu'il est utilisé correctement, présente une efficacité réduite si l'adhérence n'est pas parfaite. Dans la vraie vie, son efficacité serait considérablement réduite et en moyenne à 80% de taux d'efficacité. Le tableau ci-contre montre la fréquence des différentes erreurs d'utilisation déclarées par des étudiants, au cours des 3 derniers mois. · 7 types d'incidents ont été relevés, perte d'érection lors de la mise en place du préservatif, perte d'érection durant l'acte sexuel liée au préservatif, déchirement du préservatif, glissement durant l'acte, retrait non-conforme, problèmes d'adaptation (taille, texture), problèmes d'ajustement du point de vue du partenaire. · Ce type de problème est rapporté par plus d'un homme sur 3 au cours des 3 derniers mois. C'est la première étude réunissant toutes les données d'utilisation, du monde entier, dans une seule base, de manière à pouvoir transmettre les conclusions à l'Organisation mondiale de la Santé, au Centers for Disease Control and Prevention (US) et autres institutions de santé dans le monde. L'écart entre l'utilisation correcte des préservatifs et l'utilisation typique augmente, comme donc le taux d'échec montrant la nécessité de renforcer l'éducation sexuelle (counseling) du public dont par l'Internet pour optimiser leur utilisation correcte. Cela implique de parler ouvertement des choses, des érections, du sperme, des lubrifiants et d'autres aspects de la relation sexuelle ce qui peut choquer dans certaines cultures. Mais cette lacune en éducation en raison de l'embarras se fait au prix de la santé des individus et leur vie. L'analyse précise les obstacles à l'utilisation efficace du préservatif et fait des recommandations pour l'amélioration de l'accès aux préservatifs, précisant les populations qui devraient recevoir une attention plus spécifique et les zones où d'autres recherches sont nécessaires. Source: Sexual Health Vol. 9 No. 1 Pages 10 - 17, Published 17 February 2012 Condom effectiveness: where are we now?, Université d'Indiana Condom-use errors and problems: A decade of research by The Kinsey Institute Condom Use Research Team (Vignette Kinsey Institute) Accéder aux dernières actualités sur le Préservatif

Autres actualités sur le même thème