Vous recherchez une actualité
Actualités

RASILEZ et HTA: Risque cardiaque confirmé, risque rénal infirmé

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 1 semaine
British Medical Journal

Il s’agit ici du risque de Rasilez en combinaison avec d’autres hypotenseurs. Ces chercheurs de l’Hôpital St. Michael (Toronto) nous apportent les premières données détaillées montrant les risques de l'utilisation de Rasilez (aliskiren) en association avec certains médicaments hypotenseurs. Leur analyse a dû être accélérée pour pouvoir tenir les délais de publication au 9 janvier dans l'édition en ligne du British Medical Journal car c’est la première étude à apporter des données spécifiques sur les risques de ces traitements combinés.

Rappelons que fin décembre dernier, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) informait sur la survenue d'événements cardio-vasculaires graves et d'altérations de la fonction rénale chez des patients diabétiques de type 2 traités par Rasilez® (Aliskiren) et sur l'arrêt de l'essai clinique international Altitude de Novartis. Les premières données de cet essai qui portait sur la morbi-mortalité chez les patients diabétiques de type 2 présentant une altération de la fonction rénale et au moins un facteur de risque cardiovasculaire, avaient montré une augmentation de l'incidence après 18-24 mois de traitement d'événements cardiaques et de complications rénales. Avant même que Novartis ne stoppe son essai, l‘équipe de l'Hôpital St. Michael menée par le Dr Ziv Harel examinait l'interaction entre Rasilez et des ARA, médicaments antagonistes ou inhibiteurs des récepteurs de l'angiotensine ou des IEC, des inhibiteurs de l'enzyme de conversion qui réduisent la concentration plasmatique de l'angiotensine II. Après avoir examiné 10 grands essais cliniques randomisés sur la combinaison de ces médicaments, les chercheurs constatent que les patients prenant Rasilez ainsi qu'un IEC ou un ARA, présentent, · un risque accru de 50% d'hyperkaliémie (niveaux élevés de potassium dans le sang) que les patients qui prennent seulement un hypotenseur IEC ou ARA. · un risque accru de 70% d'hyperkaliémie que les patients qui prennent seulement Rasilez en monothérapie- L'hyperkaliémie peut entraîner une arythmie cardiaque et une augmentation du risque d'arrêt cardiaque- · Il n'y a pas d'augmentation du risque d'insuffisance rénale chez les patients prenant Rasilez et un IEC ou un ARA par rapport aux patients prenant simplement l'un des médicaments. Le risque de lésions rénales aiguës chez les participants sous traitement « combiné » par rapport à la monothérapie prend des valeurs inférieures à 1,0 indiquant même une diminution du risque avec la thérapie combinée.


De précédentes recherches, de 2008 avaient révélé un risque accru d'hyperkaliémie et l'insuffisance rénale aiguë chez les personnes prenant une combinaison d'IEC et d'ARA. Lorsque Rasilez est entré sur le marché, les cliniciens ont tenu à remplacer l'un de ces médicaments dans la combinaison, d'où une augmentation des prescriptions de Rasilez. L'absence, dans cette étude d'augmentation du risque d'insuffisance rénale chez les patients prenant Rasilez et un IEC ou un ARA pourrait être liée à une surveillance si étroite des patients que tout signe de lésion rénale aurait été détecté et traité rapidement.

Source: British Medical Journal BMJ 2012;344:e42 (Published 09 January 2012) The effect of combination treatment with aliskiren and blockers of the renin-angiotensin system on hyperkalaemia and acute kidney injury: systematic review and meta-analysis et Hôpital St. Michael First detailed data of risk of using Rasilez with certain blood pressure-lowering drugs

Lire aussi : DIABÈTE et HTA : Rasilez®, l'Afssaps alerte sur le risque cardio-vasculaire et rénal -

Autres actualités sur le même thème

Pages