Vous recherchez une actualité
Actualités

RISQUE CARDIAQUE: Un oignon à l'effet antiagrégant plaquettaire

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 1 semaine
Journal of Agricultural and Food Chemistry

Un oignon, mais de ceux qui ne font pas pleurer quand on les coupe, pourrait contribuer à réduire le risque de maladies cardiovasculaires, et même le gain de poids, nous explique cette analyse de laboratoire. Ces chercheurs de l’Université d’Otago (Nouvelle Zélande) ont développé un tel oignon, privé de la « protéine qui fait pleurer », et qui réduit effectivement l’agglutination des plaquettes sanguines.


Cet aliment naturel pourrait, tout comme l'ail, protéger contre les maladies cardiaques, mais à condition d'être privé de ses effets lacrymogènes.

Les chercheurs d'Otago décrivent la composition chimique unique qui mène à ces effets et ont développé ce nouveau type d'oignon en supprimant la protéine responsable de cet effet.

Ils démontrent ici par tests de laboratoire que l'extrait de cet oignon réduit l'agglutination des plaquettes tout en conservant les mêmes propriétés anti-inflammatoires que l'original.
De plus, des tests préliminaires sur la souris montrent que cet oignon pourrait aider à contrôler la prise de poids!


Source:
Journal of Agricultural and Food Chemistry

October 7, 2013 DOI: 10.1021/jf4030213 Inhibition of Platelet Activation by Lachrymatory Factor Synthase (LFS)-Silenced (Tearless) Onion Juice

2013 DOI: 10.1021/jf304444s Fast Phenotyping of LFS-Silenced (Tearless) Onions by Desorption Electrospray Ionization Mass Spectrometry (DESI-MS)
Accéder aux dernières actualités sur le Risque cardiaque

Autres actualités sur le même thème