Vous recherchez une actualité
Actualités

SIDA: Le tabagisme plus mortel que l'infection à VIH chez les patients atteints

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 4 semaines
Clinical Infectious Diseases

Le tabagisme influe plus sur l’espérance de vie des patients atteints par le VIH, que l'infection à VIH elle-même. Ainsi, les patients traités pour une infection à VIH vont perdre en moyenne 16 années de vie s’ils continuent à fumer, conclut cette étude de l'Hôpital Universitaire de Copenhague qui a étudié les causes de décès chez ce groupe de patients. Ces conclusions publiées dans l’édition du 18 décembre de la revue Clinical Infectious Diseases mettent l’accent sur l'importance des efforts de renoncement au tabac et l'intégration des soins de sevrage tabagique chez les patients infectés par le VIH.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'étude a porté sur près de 3.000 patients infectés par le VIH, traités au Danemark de 1995 à 2010, avec un bon accès aux soins et un accès gratuit aux traitements antirétroviraux. Le Dr Marie Helleberg, de l'Hôpital Universitaire de Copenhague et ses collègues ont estimé chez ces patients l'effet du tabagisme sur la mortalité, leur risque de décès et l'espérance de vie, et le nombre d'années de vie perdues à fumer par rapport aux années perdues à cause du VIH. Les chercheurs ont également comparé la mortalité associée au tabagisme entre les patients atteints du VIH et la population générale.


Chez ce groupe de patients traités pour l'infection à VIH,

· plus de 60% des décès sont liés au tabagisme, et non pas au VIH, constate le Dr Helleberg.

· L'espérance de vie estimée diffère de manière significative en fonction du tabagisme : Un patient de 35 ans qui fume a ainsi une espérance de vie de 62,6 ans vs 78,4 ans pour un patient atteint non-fumeur.

· La perte d'années de vie associée au tabagisme s'avère le double de celle associée au VIH, toujours chez les patients infectés.

· Ainsi, la surmortalité des patients infectés par le VIH fumeurs, atteint trois fois le niveau de celle des personnes non infectées par le VIH.

«Nos résultats soulignent l'importance de conseiller les patients VIH sur le sevrage tabagique ». L'accent mis sur la globalité des soins du VIH, dont le sevrage tabagique est essentiel, selon le Dr Helleberg.

Source: Clinical Infectious Diseases doi: 10.1093/cid/cis933 online: December 18, 2012 Mortality Attributable to Smoking Among HIV-1–Infected Individuals: A Nationwide, Population-Based Cohort Study

Autres actualités sur le même thème