Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL de l'ENFANT: Trop de sieste, nuit trop courte?

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 1 semaine
Archives of Disease in Childhood

Faudrait-il modifier les habitudes de sommeil de l’enfant à la lumière de cette étude ? Certainement pas. Cependant, cette méta-analyse de 26 études vient préciser l’apport de la sieste et suggère que « trop » de sommeil diurne influe sur la durée de sommeil nocturne du petit enfant. Ses conclusions, présentées dans les Archives of Disease in Childhood suggèrent ainsi, que passé l’âge de 2 ans, de trop longues siestes peuvent parfois et chez certains enfants, raccourcir les nuits.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

On connait l'importance du sommeil à l'enfance. La National Sleep Foundation a récemment revu ses recommandations de durée de sommeil pour toutes les tranches d'âges. Ainsi, elle préconise, · Pour les petits enfants âgés de 1 à 2 ans: de 11 et 14 heures par jour · Pour les enfants d'âge préscolaire âgés de 3 à 5 ans : de 10 à 13 heures par jour. Le manque de sommeil chez l'enfant a déjà été associé à différents troubles, du comportement entre autres, et le sommeil reconnu comme nécessaire pour l'apprentissage –et la consolidation de la mémoire- chez l'enfant. Il ne s'agit donc pas de priver de sieste le petit enfant. Cependant,


Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs de la Queensland University ont effectué un examen de la littérature sur le sujet et combiné les données des 26 études, portant sur les effets de la sieste dans l'enfance.

- une, une seule des études, examinait ces effets chez les enfants de moins de 3 ans,

- 3 ont regardé la qualité du sommeil chez des enfants âgés de plus de 3 ans.

L'analyse constate que la sieste est associée à une nuit plus courte chez les enfants âgés de plus de 2 ans. Précisément,

· 1 étude menée sur 967 enfants constate qu'il n'y a pas de différence dans le sommeil de nuit lorsqu'il est associé à la durée de la sieste chez les enfants de moins de 2 ans. La même étude suggère qu'en revanche, chez les plus de 2 ans, la durée de la sieste détermine un début plus tardif du sommeil de nuit,

· 2 études menées sur des enfants âgés de 3 à 7 ans, associent également la sieste à une apparition du sommeil nocturne plus tardive,

· 4 études menées sur des enfants âgés 3 ans et plus identifient une réduction de la durée de sommeil nocturne en cas de sieste,

· 3 études menées sur des enfants âgés de 3 ans et plus identifient une moins bonne qualité de sommeil nocturne, en cas de sieste.

Ainsi aux alentours de 2-3 ans, la sieste semble pouvoir être associée à un endormissement plus tardif, le soir, une durée de sommeil nocturne réduite et, éventuellement, à une moindre qualité du sommeil nocturne. Ces données n'impliquent aucunement de modifier les habitudes de sommeil de l'enfant, mais suggèrent d'être attentif à ses besoins et à leur évolution aux âges de 2-3 ans.

Source: Archives of Disease in Childhood February 17 2015 doi:10.1136/archdischild-2014-307241

Napping, development and health from 0 to 5 years: a systematic review (Visuel Fotolia, vignette NHS)

Lire aussi: DÉVELOPPEMENT: La sieste à la maternelle, c'est bon pour l'apprentissage -, sur la Sieste

Autres actualités sur le même thème