Vous recherchez une actualité
Actualités

STRESS POST-TRAUMATIQUE: 1 patient cardiaque sur 8 en souffre

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 4 semaines
PLoS ONE

Parce que le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) accroît voire double le risque de récidive d’événements cardiaques et de décès dans les 3 ans, ce résultat montrant la prévalence du SSPT chez les patients cardiaques personne est à prendre en compte dans la surveillance médicale de ces patients, suggère cette méta-analyse publiée dans l’édition du 20 juin de la revue PLoS ONE.

« Alors que la plupart d'entre nous pense au SSPT comme un trouble réservé aux vétérans ou aux survivants d'agression sexuelle ou de séisme, il est extrêmement fréquent chez les patients ayant vécu un événement coronaire sévère », explique l'auteur principal de l'analyse, le Dr Donald Edmondson, professeur adjoint de médecine comportementale à Columbia University. «Non seulement de tels événements mettent la vie en danger, mais leur impact psychologique peut être dévastateur et durable ».


Le SSPT est un type de trouble anxieux initié par une exposition à un événement traumatisant comme la guerre, les catastrophes naturelles, l'agression sexuelle ou la violence. Les symptômes communs incluent les cauchemars, l'évitement des souvenirs de l'événement, une fréquence cardiaque et une pression artérielle élevées. Chaque année, plusieurs millions de personnes dans le monde connaissent un syndrome coronarien aigu, cette étude a déterminé la prévalence du SSPT sur cette population de patients. C'est une méta-analyse de 24 études cliniques déjà publiées sur le syndrome coronarien et le SSPT induit portant sur un total de 2.383 patients, qui révèle aujourd'hui, que 12% ou 1 sur 8 de ces patients ont développé des symptômes de SSPT cliniquement significatifs, dont 4% répondant à l'ensemble des critères diagnostiques du SSPT.

Des centaines de milliers de patients concernés : Pour le seuls Etats-Unis qui « comptent » 1,4 million de patients atteints de syndrome coronarien aigu, cela signifierait que plus de 150.000 de ces patients cardiaques sont concernés donc sous-traités. Un problème grave pour les patients et pour le système de santé puisque le SSPT semble doubler le risque de second événement cardiaque et de décès.

Les traitements du SSPT existent et c'est plus « à la conscience » des médecins « du cœur » que s'adressent ces auteurs. La prochaine étape serait donc d'évaluer si le traitement du SSPT peut réduire le risque de récidive et de décès associé.

Source: PLoS ONE June 20, 2012 7(6): e38915. doi:10.1371/journal.pone.0038915 «Posttraumatic stress disorder induced by acute coronary syndrome: A meta-analytic review of prevalence and associated clinical outcomes

Accéder aux dernières actualités sur le SSPT

Autres actualités sur le même thème