Vous recherchez une actualité
Actualités

TUBERCULOSE: Une gestion européenne très en deçà des normes

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 2 semaines
European Respiratory Journal

La gestion la tuberculose (TB) dans l'Union européenne (UE) ne respecte pas toujours les directives internationales, alerte cette étude publiée dans l’édition en ligne du 9 février de l’European Respiratory Journal. Une gestion inappropriée qui favorise le développement de formes extra-résistantes de la maladie et explique la prévalence importante des cas de TB résistante en Europe.

Les données de surveillance de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estiment la prévalence de la tuberculose multi-résistante (MDR-TB) à 440.000 cas dont 150.000 décès et à 25 à 50.000 cas la prévalence de la tuberculose extrêmement résistante (XDR-TB). La XDR-TB est présente aujourd’hui dans au moins dans 58 pays. Une partie de l'augmentation de la résistance est liée à des complications qui surviennent dans le traitement des patients également infectés par le VIH mais la plus grande partie est liée à des problèmes de gestion de la maladie.

Pour mieux comprendre comment ces formes de la maladie se sont développées, les auteurs ont cherché à évaluer l'ampleur de la gestion inappropriée en Europe. Leur étude, financée par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), élaborée par un groupe d'experts a comparé les réponses de 5 instituts de référence européens aux directives internationalement reconnues en matière de prévention, de diagnostic et de traitement de la maladie.


Les directives mal suivies : L'étude a utilisé des données portant sur 200 cas de tuberculose en provenance de ces 5 instituts de référence. Les résultats sont sans appel et révèlent des normes non respectées, à la fois dans le traitement et le suivi des patients.

- 10% des patients sont insuffisamment traités et ont reçu moins que les 4 médicaments recommandés, de nombreuses erreurs de doses ont été relevées dans les prescriptions,

- les patients infectés par le VIH + tuberculose ne sont pas gérés de manière satisfaisante dans près de 34% des cas.

- Les résultats finaux du traitement, après sortie d'hospitalisation, manquent pour 32% des patients.

Le Dr G.B. Migliori, l'un des auteurs principaux de l'étude conclut: "L'Homme est responsable du développement de la tuberculose multirésistante MDR-TB et toutes les erreurs constatées dans le traitement d'un cas de MDR-TB peut générer un nouveau cas de tuberculose MDR-TB. Les résultats de cette étude ont identifié un certain nombre d'erreurs et de déviances par rapport aux bonnes pratiques recommandées en matière de gestion des tuberculoses et MDR-TB et XDR-TB en Europe.

« Pour contribuer à prévenir l'apparition de nouvelles souches résistantes, nous devons accroître la sensibilisation et la formation, promouvoir des normes de soins et allouer les ressources nécessaires ».

Source: European Respiratory Journal DOI: 10.1183/09031936.00170411 TB and MDR/XDR-TB in the EU and EEA countries: managed or mismanaged?

Lire aussi : TUBERCULOSE: Emergence d'une forme incurable en Inde

Accéder aux dernières actualités sur la TB

Autres actualités sur le même thème