Vous recherchez une actualité
Actualités

VERTIGE chronique: La danse démontre que le cerveau sait s'adapter

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 3 semaines
Cerebral Cortex

Si une personne sur 4 sera confrontée au vertige à un moment de sa vie, certaines personnes éprouvent un vertige chronique dans certaines situations courantes comme lors d’un changement de position. Cette étude de l’Imperial College London identifie des « aménagements » dans la structure du cerveau des danseurs de ballet qui contribuent à leur éviter la sensation de vertige quand ils tournent sur eux-mêmes. Ces conclusions, publiées dans la revue Cerebral Cortex, qui suggèrent que des années de pratique vont supprimer les signaux des organes de l'équilibre dans l'oreille interne, pourraient contribuer à améliorer le traitement des patients atteints de vertige chronique.

Généralement cette sensation de vertige provient des organes vestibulaires de l'oreille interne. La surface interne du vestibule, l'épithélium sensoriel comprend des cellules ciliées qui répondent aux mouvements de la tête transmis à un fluide, l'endolymphe, qui répond aux différentes rotations et, en mouvement, est donc à l'origine de la sensation de « tournis ». Après avoir tourné rapidement, le fluide poursuit son déplacement, ce qui peut entraîner la sensation de vertige.


Les danseurs constituent un groupe d'étude intéressant pour le vertige car ils peuvent tourner sur eux-mêmes sans éprouver cette sensation de vertige. Si les danseurs ont appris à ne pas suivre le mouvement avec la tête et à fixer leur regard, ces chercheurs de l'Imperial College montrent, à l'IRM, sur 29 danseuses de ballet vs 20 témoins appariés qu'au-delà de la « technique », le cerveau des danseuses s'est peu à peu adapté, en liaison avec leur oreille interne, pour échapper à cette sensation de vertige.

Le cerveau s'adapte au mouvement : Les danseurs, au fil du temps, découplent les réflexes oculaires provoqués par des signaux vestibulaires et réduisent ainsi la sensation de rotation. C'est ce que les chercheurs appellent le découplage perception-réflexe.

D'autre part, la zone du cervelet qui reçoit les signaux en provenance de l'oreille interne est réduite chez les danseurs, suggérant qu'ils utilisent moins leur système vestibulaire, s'appuyant plutôt sur des mouvements coordonnés répétés, appris et coordonnés. Ainsi, le signal allant vers les zones du cerveau responsables de la perception de vertige dans le cortex cérébral est réduit, ce qui rend les danseurs résistants à la sensation de vertige.

En ciblant cette zone du cerveau chez les patients présentant des vertiges chroniques, les chercheurs espèrent pouvoir développer de nouvelles thérapies.

Source: Cereb. Cortex September 26, 2013 doi: 10.1093/cercor/bht266 The Neuroanatomical Correlates of Training-Related Perceptuo-Reflex Uncoupling in Dancers (Visuel © Alexander Yakovlev - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le Vertige

Autres actualités sur le même thème