Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL: L'exposition foetale modifie la structure du cerveau

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 3 semaines
RSNA Radiological Society of North America

Cette étude polonaise, présentée le 24 novembre à la réunion annuelle de la Radiological Society of North America (RSNA), confirme non seulement que l’exposition à l’alcool in utero entraîne des changements de développement dans la structure du cerveau visibles par imagerie, mais également des modifications de son métabolisme. De nouvelles preuves allant vers l’abstinence totale d’alcool durant la grossesse. Car on connaissait déjà le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) où la consommation d'alcool par la mère durant la grossesse peut entraîner des troubles du développement mental et physique de l’enfant. Selon les Centers for Disease ad Prevenyion (CDC) le SAF pourrait toucher jusqu’à 1,5/1.000 naissances vivantes –et entraîner des coûts de santé annuels de 4 milliards de $.

Grâce à la combinaison de 3 techniques d'imagerie, ces chercheurs apportent un aperçu sans précédent sur les effets de l'alcool sur le système nerveux central (SNC) des enfants dont la mère consommait de l'alcool pendant la grossesse. Leur étude a inclus 200 enfants, exposés à l'alcool in utero et 30 enfants dont la mère ne consommait pas d'alcool durant la grossesse ou l'allaitement. Les chercheurs ont évalué la taille et la forme du corps calleux, le faisceau de fibres nerveuses qui forme la liaison de communication majeure entre les hémisphères du cerveau, dans les deux groupes. - A l'IRM, ils concluent que l'exposition prénatale à l'alcool est la cause majeure de troubles du développement ou de l'absence complète de corps calleux. Car les données IRM montrent un amincissement significatif du corps calleux chez les enfants exposés à l'alcool. «Des changements fortement associés à des troubles psychologiques chez les enfants», confirme le Dr Andrzej Urbanik, président du département de radiologie de l'Université Jagellonne (Cracovie). - Le Dr Urbanik et ses collègues ont également utilisé l'imagerie pondérée en diffusion pour étudier 6 domaines du système nerveux central chez l'Enfant. Le procédé permet de détecter des anomalies des tissus. Les enfants du groupe d'alcool montrent une hausse statistiquement significative de la diffusion par rapport aux autres enfants, suggérant des dommages aux tissus du cerveau, et donc troubles neurologiques. - Enfin, pour étudier le métabolisme de façon non invasive du cerveau des enfants, les chercheurs ont la spectroscopie par résonance magnétique qui met en évidence, à nouveau, un ensemble complexe de changements métaboliques, avec chez certains enfants un degré élevé de changements métaboliques spécifiques à certaines zones du cerveau.

Autres actualités sur le même thème