Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC : Quelques degrés en moins pour plus de chances de survie

Actualité publiée il y a 10 années 9 mois 1 semaine
EuroHYP - International Journal of Stroke

Chaque jour, 1.000 Européens meurent d’AVC, soit un Européen chaque 90 secondes. EuroHYP (The European Research Network on Intracerebral Hemorrhage), le réseau européen pour la recherche sur l'hypothermie qui rassemble les principaux experts d'Europe, des groupes de patients et des représentants de l’industrie, organisait, le 24 janvier, une réunion d'experts et communiquait, à cette occasion, sur l’efficacité de l'hypothermie thérapeutique sur les taux de survie aux accidents vasculaires cérébraux (AVC). Quelques degrés en moins pour des patients souffrant d'un AVC pourraient également réduire leur risque de handicap physique...

Considérant que seule une minorité de patients (environ 10% selon EuropHyp) sont éligibles à un traitement thrombolytique, il y a un besoin réel d'alternative thérapeutique. En Europe, l'AVC est l'une des principales causes de décès et d'invalidité et la maladie pèse de plus en plus lourd : Son coût actuel annuel de 38 milliards devrait doubler d'ici à 2050.


L'hypothermie thérapeutique par hibernation du cerveau qui permet de ralentir le besoin d'oxygène pourrait contribuer, selon ces experts, à prévenir d'autres dégâts et en particulier à réduire le nombre de handicaps liés aux AVC. Les spécialistes, réunis le 24 janvier à Bruxelles pour présenter les résultats de leurs recherches, appellent au financement nécessaire pour démarrer une grande étude européenne qui serait menée sur 80 sites hospitaliers et dans 21 pays européens.

En Janvier 2010, le réseau EuroHYP avait déjà organisé une réunion d'experts de l'hypothermie pour discuter de l'hypothermie comme traitement de l'AVC. Un appel à action avait été publié dans l'International Journal of Stroke daté novembre 2010 (1). Cet article précise les priorités de recherche sur l'hypothermie dans les AVC ischémiques aigus, les études nécessaires pour identifier et valider des thérapeutiques d'hypothermie comme un nouveau traitement applicable à un grand nombre de patients victimes d'AVC.

L'objectif central de ce programme d'études est de générer de solides éléments de preuve décrivant l'utilisation optimale de l'hypothermie thérapeutique dans l'AVC ischémique aigu.