Vous recherchez une actualité
Actualités

BISEXUALITÉ et Santé des hommes: Confidentialité, confiance et messages ciblés

Actualité publiée il y a 8 années 9 mois 1 semaine
American Public Health Association

Les hommes bisexuels ont des besoins spécifiques de santé par rapport aux hommes exclusivement homosexuels et hétérosexuels, car la stigmatisation à laquelle ils font face rend l'apprentissage de leurs besoins difficile pour les professionnels en santé publique, écrivent ces chercheurs de l'Université d’Indiana. Ces conclusions, présentées à la conférence annuelle de l'American Public Health Association, incitent au développement de programmes plus généraux sur la « Santé des hommes », en général.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le besoin de « rester caché», rapporté dans cette étude par les hommes bisexuels, en raison de la stigmatisation perçue et du manque d'acceptation de leur sexualité dans les communautés homosexuelles et hétérosexuelles, est si important que les hommes bisexuels accèdent difficilement aux services de santé sexuelle, y compris aux services axés vers les hommes gais et bisexuels. Une approche plus générale des services de santé, conçus comme des services de «santé des hommes» ou de «santé sexuelle des hommes», serait probablement plus efficace, expliquent ces chercheurs.


«Pour concevoir programme efficace pour les hommes bisexuels, nous devons rester discrets", explique Brian Dodge, directeur associé du Centre pour la promotion de la santé sexuelle à l'Université d'indiana, dont l'étude, sur plus de 10 ans a porté sur les comportements bisexuels et les besoins de santé associés. Sa recherche a impliqué 75 hommes résidant dans la région d'Indianapolis qui avaient eu des relations sexuelles avec au moins un homme et une femme dans les six mois précédents. Les participants ont été interviewés. Parmi les participants, 25 étaient noirs, 25 étaient blancs et 25 étaient des Latinos-américains.

Des résultats d'étude surprenants: «La crainte de la divulgation, le désir d'intimité et l'anticipation de la stigmatisation sont encore plus problématiques que nous l'avions prévu", explique Brian Dodge. "Les solutions doivent être certes trouvées non seulement avec des hommes bisexuels, mais aussi au niveau de l'ensemble de la société, si nous voulons accroître l'accès de ce groupe aux services de santé." La recherche conclut que les hommes bisexuels sont un public de santé bien distinct qui doivent être informés par des messages spécifiques, en particulier sur la prévention du VIH / SIDA. Les thèmes les plus importants qui ont émergé de cette étude sont la confidentialité et la confiance et le respect de la vie privée. Les participants souhaitent être certains que les professionnels de santé ne les prennent pas en charge différemment, une fois leur sexualité divulguée.

Source: Public Health Association's annual meeting 2011- Administering Sexual Health-Related Services to Bisexual Men: Privacy, Trust and Appropriate Messaging (Schéma PLoS ONE)

Lire aussi: VIH aux U.S.: Augmentation alarmante chez les jeunes, noirs, gays et bisexuels -

Autres actualités sur le même thème