Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: L'obésité facteur de risque confirmé de récidive

Actualité publiée il y a 6 années 8 mois 3 semaines
ECCO-the European CanCer Organisation

Les femmes surpoids ou souffrant d’obésité, diagnostiquées avec un cancer du sein sont plus à risque de récidive du cancer ou de décès que les autres femmes, selon cette étude présentée le 23 mars à la 8ème Conférence européenne sur le cancer du sein (EBCC). Ce constat significatif même après ajustement de la dose de chimiothérapie au poids corporel ajoute encore à la preuve que le mode de vie peut influencer sérieusement le pronostic du cancer.

Le Dr. Jennifer Ligibel, oncologue à l'Institut Dana-Farber Cancer (Boston), professeur agrégé à la Harvard Medical School, et ses collègues, ont étudié les données de 1.909 patients de 1997 à 1999. L'étude avait été mise en place pour étudier différents schémas posologiques de chimiothérapie adjuvante pour les patientes avec cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques, un signe précurseur de récidive du cancer après chirurgie.


Sur les 1.909 participantes,

- 1,2% des patientes présentaient une insuffisance pondérale,

- 32,6% avaient un poids normal,

- 32,9% étaient en surpoids,

- 33,3% étaient atteintes d'obésité.

- 49% des patients étaient ménopausées,

- 65% avaient des cancers à récepteurs d'œstrogènes positifs,

- 70% étaient traitées par tamoxifène.

Lorsque les chercheurs étudient l'association entre le poids des patientes, à partir d'une évaluation de l'IMC, la survie sans récidive et la survie globale, ils constatent que l'IMC était lié aux survies sans progression et globale : Ainsi, le taux de survie sans progression à 10 ans d'une patiente en surpoids atteint 70% vs 65% pour les patientes obèses. «Plusieurs autres études ont montré que le surpoids ou l'obésité au moment du diagnostic d'un cancer du sein est lié à un risque élevé de récidive. Toutefois, la question a souvent été soulevée alors que ces patientes recevaient des doses relativement faibles de chimiothérapie en rapport avec leur poids ». Dans cette étude, chaque patiente a reçu une dose de chimiothérapie ajustée à son poids, de sorte que ces résultats suggèrent que les facteurs de traitement ne sont pas responsables des différences des taux de récidive observés chez les femmes en surpoids.

Perdre du poids, faire plus d'exercice, mieux s'alimenter : Alors que l'obésité gagne du terrain dans les pays riches, bien comprendre la relation entre l'obésité et le cancer est essentiel. Ainsi, un certain nombre d'études actuellement en cours cherchent à déterminer quelles modifications dans le mode de vie ou quels facteurs évitables pourraient avoir un impact conjoint sur les fléaux que sont obésité et cancer. Perdre du poids, faire plus d'exercice, mieux s'alimenter affecte les hormones liées au développement du cancer du sein. On sait donc aujourd'hui que la pratique de l'exercice physique minimise le risque de cancer du sein et de précédentes études ont déjà suggéré l'obésité comme un facteur de risque. « Il existe maintenant des liens cohérents entre les facteurs de style de vie tels que l'activité, l'alimentation, le poids et pronostic du cancer du sein ».

«Bien que ces résultats soient importants pour les femmes atteintes d'un cancer du sein, nous devons reconnaître que la raison pour laquelle les femmes en surpoids ont un pronostic moins favorable n'est pas claire. Mais quoiqu'il en soit, il y a beaucoup de raisons de santé pour lesquelles les femmes en surpoids doivent essayer de revenir à un poids normale ».

Source : ECCO-the European CanCer Organisation « Overweight and obese women at greater risk of breast cancer recurrence » (Visuel Institut Curie)

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du sein

Lire aussi : CANCER du SEIN: Faire du sport pour éviter la récidive

CANCER du SEIN: L'obésité, une part de responsabilité ? -

Autres actualités sur le même thème

Pages