Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉFIBRILLATEUR: Une Association propose une formation gratuite et itinérante

Actualité publiée il y a 10 années 3 semaines 4 jours
AMOC

En France, on dénombre 180.000 décès par an soit plus de 400 décès par jour liés à un infarctus. Beaucoup de personnes auraient pu être sauvées si un passant, un membre de la famille ou un ami, à proximité, avait su pratiquer le massage cardiaque C’est pourquoi, l’Association des Malades et Opérés Cardiaques (AMOC) a lancé une formation gratuite et itinérante pour former au massage cardiaque et à l’utilisation du défibrillateur.

Ces dernières années, les médias nous informent de l'utilité du défibrillateur cardiaque et de son implantation, des gestes « qui sauvent ». L'Académie de médecine alerte sur l'insuffisance de formation. Car le défibrillateur n'est qu'un complément du massage cardiaque puisqu'il augmente de 40 % les chances de survie. Un autre obstacle, où le trouver ? La signalétique municipale nous l'indique parfois mais nous n'avons que 3 minutes pour intervenir, après avoir effectué un bilan succinct (personne inconsciente et ne respirant plus) pour la maintenir en vie dans l'attende des secours. Nos mains (gratuites) sont là pour réagir à ce problème : Agissons, dit l'Amoc.


L'Association des Malades et Opérés Cardiaques (AMOC) effectue une formation gratuite du massage cardiaque et du défibrillateur, à toute personne sensibilisée à ce problème. Nous effectuons des groupes de 8 personnes voire beaucoup (plus 60).

L'Association peut se déplacer dans les différents départements à condition d'obtenir une salle gratuite et une participation à ses frais de déplacements. La durée de la formation est d'environ 1h-1h30. A l'issue de celle-ci, les participants savent pratiquer ces gestes : bilan succinct (personne inconsciente et n'ayant aucune respiration), alerter et masser. Formées, les participants pourront ensuite en discuter dans leur cercle familial ou amical et informer. Cet effet « boule de neige » peut permettre à toute personne d'intervenir et de participer à l'extension de cette connaissance qui, en France, ne concerne aujourd'hui que 3 % de la population seulement contre 30 % dans d'autres pays européens.

L'AMOC a constaté, également, lors de ses visites dans les établissements hospitaliers, une méconnaissance totale des Patients hospitalisés, de leurs droits. Aussi, en cette année européenne des Droits des Patients, elle a édité un opuscule «Le Passeport du Cœur » informant le lecteur sur tous ses droits en matière de Santé. Les personnes intéressées peuvent s'inscrire directement sur le site internet ou sur sa messagerie.

Une autre Association, les Défibrill'Acteurs, va, le 27 mai, « défibriller » un nouvel immeuble dans le 14ème arrondissement de Paris. Toutes ces initiatives des associations vont permettre de sauver davantage de vies en prodiguant les gestes élémentaires de survie.