Vous recherchez une actualité
Actualités

HANDICAP et TAI CHI: Estime de soi et meilleure santé même en fauteuil roulant

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 1 jour
Technology and Innovation- Proceedings of the National Academy of Inventors®

C’est le Pr Zibin Guo, de l'Université du Tennessee qui a eu l’idée de développer ce programme innovant, en 13 postures de Tai Chi, spécialement pour les personnes en fauteuil roulant. Ce programme qui vient d’être présenté dans la revue Technology and Innovation- Proceedings of the National Academy of Inventors® met l’un des arts martiaux traditionnels chinois au service de la guérison et de la qualité de vie des personnes atteintes d'insuffisance ambulatoire.

«Trop souvent, les barrières sociales et culturelles découragent les personnes handicapées physiques de participer à des activités de remise en forme », commente le Pr Zibin Guo, qui a collaboré, pour la mise au point de ce programme avec la Fédération des personnes handicapées de Chine populaire et le Comité paralympique 2008 de Beijing. « Le Tai Chi en fauteuil roulant peut être pratiqué assis pour ceux qui ont besoin simple d'exercice physique pour le haut du corps, tout en intégrant le mouvement en fauteuil roulant dans la dynamique fluide du Tai Chi. Le Tai Chi élève l'esprit et apporte aux pratiquants un sentiment de maîtrise de l'espace ».


Le programme en 13 postures intègre donc 13 des 24 mouvements de Tai Chi et, selon le Dr Guo, les postures en fauteuil roulant transforment le fauteuil roulant d'un dispositif d'assistance à un outil d'expression artistique et d'autonomisation.

73% des personnes avec un handicap ne pratiquent pas ou rarement d'activité physique. Si le Tai Chi (Taijiquan) fait partie des thérapeutiques de la médecine traditionnelle chinoise depuis des milliers d'années, il n'avait jamais été adapté sous une forme accessible aux personnes handicapées. Le Dr Guo estime que 83 millions de personnes en Chine vivent avec un handicap, en particulier avec des handicaps qui limitent la mobilité. Une autre étude menée aux Etats-Unis, montre que 73% des personnes avec un handicap ne pratiquent pas ou rarement d'activité physique.

« Des études suggèrent que ces personnes, et en particulier les utilisateurs de fauteuils roulants, ont une estime de soi significativement plus faible et une grande vulnérabilité à la dépression», explique le Dr Guo. La pratique du Tai Chi en permettant un large éventail de mouvements du bas du dos et de la hanche, va non seulement contribuer à un meilleur état physique (circulation sanguine, santé musculaire…) mais, en redonnant aux sportifs une nouvelle conscience de leur corps, apporte aussi un grand bien-être psychologique.

Autres actualités sur le même thème