Vous recherchez une actualité
Actualités

HTA: Êtes-vous un hypertendu qui s'ignore?

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 2 semaines
Inserm et The Journal of Hypertension

Cette étude de l’Inserm confirme qu’une pression artérielle peut être mesurée comme normale chez le médecin mais s’avérer élevée à domicile. Cette « hypertension artérielle masquée », au-delà de sa prévalence importante chez les patients âgés annonce un risque accru d’hypertension artérielle permanente. Ces conclusions, publiées dans l’édition du 14 février du Journal of Hypertension, plaident pour une auto-mesure de la pression artérielle chez les personnes âgées. Cette « The Three-City Study » a évalué, auprès de 1.481 personnes âgées de 73 à 97 ans, le risque de développer à 1 an, une hypertension soutenue. Après une mesure de la pression artérielle en centre d’examen, les participants ont durant 15 jours pris leur pression artérielle à domicile. Les chercheurs constatent que, · l’hypertension artérielle masquée (ou détectée à domicile) touche 40 % des participants à pression normale en centre d’examen, · l’hypertension soutenue ou non contrôlée à 1 an est diagnostiquée chez 13% des participants ayant une pression artérielle élevée en centre et 26% au domicile, · le risque d’évolution à 1 an d’une hypertension masquée vers une HTA permanente est sur l’ensemble des patients à HTA masquée multiplié par 7 (OR : 6,8, IC : 95% de 3.08 à 12.02) · Chez les patients ne prenant pas de traitement antihypertenseur, multiplié par 17 (OR : 16,8).

Alors que la prévalence de l'HTA augmente avec l'âge et que l'HTA est un facteur majeur de risque d'accident vasculaire (AVC, infarctus du myocarde,…), ces résultats soulignent l'importance de l'auto-mesure de la pression artérielle à domicile pour les personnes âgées afin de diagnostiquer une éventuelle HTA masquée. « L'auto-mesure permet également de renforcer le dialogue entre malade et médecin et de mieux adapter le traitement », ajoute le Professeur Christophe Tzourio, directeur de l'unité Inserm 708 et auteur principal de l'étude. Enfin, l'auto-mesure à domicile permet, « dans l'autre sens » d'éviter le syndrome de la blouse blanche, c'est-à-dire à l'éventuel pic de tension lié au stress momentané de la visite médicale et pouvoir confirmer un diagnostic d'hypertension artérielle (HTA) à la maison. Source: Communiqué Inserm et The Journal of Hypertension 14 February 2013 doi: 10.1097/HJH.0b013e32835ee0ca Categories of hypertension in the elderly and their one-year evolution. The 3c study (Visuel Heart ans Stoke Foundation)

Autres actualités sur le même thème

Pages