Vous recherchez une actualité
Actualités

Journée mondiale contre la SEP: Guérir de la sclérose en plaques?

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 3 semaines
Arsep

Plus d’1 Français sur 3 pense que l’on peut guérir de la SEP, selon cette étude de la Fondation Arsep publiée à la veille de la journée mondiale de lutte contre la sclérose en plaques (SEP) du 30 mai et de son 21è congrès scientifique qui se tient à Paris le 1er juin. Si les Français ont une relativement bonne connaissance de la maladie, ils gardent une vision encore trop optimiste de la gravité des handicaps. Sensibiliser les politiques et l’opinion publique à la maladie, à ses facteurs de risque environnementaux et à la nécessité de la recherche, reste donc une grande priorité.

Alors que 38% des Français pensent que l'on peut guérir de la sclérose en plaques, la sclérose en plaques ne se guérit toujours pas. 70% des Français ignorent l'impact environnemental sur la maladie, tels que l'ensoleillement, la latitude, les modes alimentaires…Il s'agit donc d'informer le public sur la maladie, ses facteurs mais aussi les principales avancées médicales, thérapeutiques et scientifiques.


Des avancées significatives ont permis d'améliorer la qualité de vie des malades au quotidien. Les effets immunomodulateurs de la vitamine D dans la SEP, qui constituent une de ces avancées, seront ainsi traités dans le cadre du congrès de la Fondation Arsep. Réseaux de soins spécialisés, meilleur accès à la prise en charge et nouveaux médicaments atténuant les symptômes permanents de la maladie contribuent à une meilleure qualité de vie, cependant, la sclérose en plaques ne se guérit toujours pas.

Le rôle de la recherche a été déterminant dans « la connaissance des événements et des mécanismes de la maladie qui permet de mieux situer l'action des traitements et de mieux comprendre quels agents thérapeutiques utiliser », explique Selon le Professeur Thibault Moreau, Président du Comité Médico-Scientifique de la Fondation ARSEP. La recherche a permis une meilleure compréhension des différentes étapes de l'attaque inflammatoire au sein du système nerveux et donc de médicaments capables d'atteindre une cible précise de cette cascade d'événements, dans le système nerveux central ou même dans la moelle osseuse, pour bloquer le processus pathologique. Cependant, les effets secondaires de ces thérapies peuvent être graves. Le Congrès de la Fondation Arsep propose de faire le point sur ces avancées, autour de 5 thématiques majeures, l'histoire de la SEP, « imagerie et cognition », « myélinisation et démyélinisation », « épidémilogie et étiologie » et « de l'immunologie aux traitements ».

Autres actualités sur le même thème