Vous recherchez une actualité
Actualités

L'ACCOUCHEMENT à domicile devrait-il être développé?

Actualité publiée il y a 6 années 12 mois 1 jour
British Medical Journal

Certaines femmes dont la grossesse se déroule sans complications souhaiteraient mettre au monde leur enfant à la maison. Cette étude vient confirmer que l'accouchement à domicile est généralement sûr. Et va dans le sens des économies de santé. Cette étude britannique, publiée dans le British Medical Journal du 19 avril confirme une précédente méta-analyse de la Cochrane Review et suggère de laisser ce choix aux femmes ayant une grossesse sans complications qui accouchent de leur deuxième bébé ou au-delà. Rappelons qu’en France, il est légal d’accoucher à domicile, avec le suivi d’une sage-femme libérale mais les professionnelles de la naissance qui pratiquent les accouchements à domicile sont rares. La BBC a repris ces conclusions pour communiquer sur la sécurité et la rentabilité des accouchements à domicile mais, au Royaume-Uni, c’est affaire « courante ».

Cette vaste étude menée par des chercheurs de l'Université d'Oxford, de l'Université de Warwick et de l'University College London a examiné les coûts et la sécurité des naissances à la maison et à l'hôpital à partir des données de près de 65.000 femmes ayant des grossesses considérées comme à faible risque de complications, et comparé les données des naissances à la maison, dans des unités de sages-femmes libérales, dans des unités de sages-femmes rattachées à l'hôpital et à l'hôpital. L'étude a couvert 142 des 147 des services de naissance à domicile britanniques, 53 sages-femmes de 56 unités autonomes, 43 des 51 unités de sages-femmes rattachées à l'hôpital et de 36 des 180 services maternité des hôpitaux. L'étude a également pris en compte l'ensemble des événements défavorables à la naissance, dont la mortalité périnatale et les complications chez la mère. · Les chercheurs constatent d'abord que le coût moyen pour un accouchement à domicile est le moins élevé, à 1.300 € en moyenne, vs 1.988 € à l'hôpital et dans une maison de naissance avec une sage-femme 1.767 €. Mais l'étude est heureusement allée plus loin. · Sur le paramètre sécurité, les 4 modes d'accouchement étudiés présentent des risques comparables, même si une première naissance à domicile présente un risque un peu plus élevé. Mais l'étude fournit des preuves sur la sécurité de l'accouchement à domicile pour les femmes ayant des grossesses à faible risque, en particulier si elles ont leur deuxième enfant voire plus. · Les auteurs précisent que l'option la moins chère n'est pas nécessairement celle qui présente le meilleur rapport coût-bénéfice/risque pour chaque femme, car chaque grossesse est différente. Ceci est aussi vrai pour le choix d'un établissement. · Lorsque l'on regarde le risque de complications chez la mère, il y a un risque réduit, précisent les auteurs en milieu non hospitalier et les accouchements à domicile sont, sur le plan de la santé de la mère, cette fois, à nouveau l'option la plus rentable.


Les chercheurs confirment donc que la planification d'un accouchement à domicile serait l'option la plus rentable -et tout aussi sûre- pour les femmes ayant une grossesse sans complications qui accouchent de leur deuxième bébé ou au-delà. Pour les femmes à faible risque mettant au monde leur premier bébé, si l'accouchement à domicile reste rentable, mais le risque de complications à la naissance est accru. Ces résultats intègrent le fait, qu'accoucher à domicile est une option courante dans le pays couvert par cette étude.

Source: BMJ 2012; 344 doi: 10.1136/bmj.e2292 Published 19 April 2012 Cost effectiveness of alternative planned places of birth in woman at low risk of complications: evidence from the Birthplace in England national prospective cohort study.

Accéder aux dernières actualités sur l'Accouchement

Lire aussi : ACCOUCHER à la maison? En toute sécurité, dit cette grande étude britannique


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages