Vous recherchez une actualité
Actualités

LONGÉVITÉ: 15 minutes de marche par jour pour aller plus loin dans la vie

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 2 semaines
British Journal of Sports Medicine

Cette étude française rappelle 2 principes importants aux personnes d’âge mûr. La pratique régulière de l’activité physique même modérée apporte ses bénéfices pour la santé et réduit le risque de décès. Cet effet positif est confirmé même si cette pratique reste en deçà des normes recommandées, soit 150 minutes par semaine d'activité modérée à vigoureuse. Ainsi, une petite pratique de l’activité physique reste associée à un risque réduit de 22% de décès (à 10 ans) par rapport l’inactivité totale. Alors que de nombreuses personnes âgées sont dans l’incapacité d’atteindre cet objectif, ces données, présentées dans le British Journal of Sports Medicine appellent à moduler les recommandations actuelles afin de ne pas décourager les plus âgés.

Les chercheurs des Universités Jean Monnet (Saint-Etienne), de Lyon, de Dijon et du Centre Régional de Prévention du Cancer de Saint-Priest-en-Jarez ont effectué un examen de la littérature sur le sujet, publiée jusqu'en février 2015. Les chercheurs ont sélectionné sur un total de 835 études pertinentes évaluant le risque de décès en fonction de l'activité physique chez des participants âgés de 60 ans et plus, 9 études portant sur un total de 122.417 participants, suivis pendant une moyenne de 10 ans environ. Durant la période de suivi, 18.122 décès ont été recensés.


L'activité physique était mesurée en équivalent métabolique MET-minutes, soit la quantité d'énergie (calories) dépensée par minute d'activité physique : une activité physique d'intensité modérée sera évaluée entre 3 et 5,9 MET-minutes, une activité d'intensité vigoureuse, 6 MET-minutes ou plus. La recommandation actuelle correspond à 500 à 1.000 MET- minutes par semaine. Cette unité de mesure a donc permis de répartir les participants en niveaux d'activité physique, soit :

- Inactifs : 0,

- faiblement actifs : 1 à 499,

- moyennement actifs : 500 à 999

- et très actifs :> 1.000 MET- minutes

L'analyse montre que,

· une « petite » pratique de l'activité physique (< 500 MET-minutes par semaine) reste associée à un risque réduit de 22% de décès (à 10 ans) par rapport l'inactivité totale.

· La pratique de l'activité physique est associée à des bénéfices dose-dépendants :

· une pratique « moyenne » est associée à un risque réduit de 28% de décès,

· une pratique régulière et vigoureuse (>1000 MET-minutes) est associée à une réduction de 35% du risque.

· Le bénéfice le plus significatif, avec la pratique d'une activité physique, est la réduction du risque cardiaque et d'AVC,

· Enfin, ce bénéfice « activité » est encore plus significatif chez les femmes âgées vs hommes âgés.

Quelle dose cible raisonnable ? Une activité évaluée à 250 MET- minutes par semaine, équivalant à environ 75 minutes de pratique modérée à vigoureuse par semaine ou 15 minutes de marche par jour est associée à des bénéfices pour la santé, majoritairement liés au 15 premières minutes d'activité physique : les chercheurs suggèrent que cela pourrait être "une dose cible raisonnable."

Une nouvelle fois, les recommandations actuelles pourraient être trop élevées et décourager un grand nombre de personnes âgées. Seuls des objectifs réalistes pourront être tenus et tout effort sera récompensé!

Source: British Journal of Sports Medicine August 3 2015 doi:10.1136/bjsports-2014-094306

Even a low-dose of moderate-to-vigorous physical activity reduces mortality by 22% in adults aged ≥60 years: a systematic review and meta-analysis

Lire aussi: LONGÉVITÉ: Conseils de mode de vie pour futurs centenaires

Plus de 25 études sur la Longévité

Autres actualités sur le même thème