Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉMOIRE: Le décaféiné aussi, dope le métabolisme du cerveau

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 2 semaines
Nutritional Neuroscience

Qu’il s’agisse de diabète de type 2, de maladie d’Alzheimer ou d’autres maladies neurodégénératives, le métabolisme du glucose dans le cerveau se trouve affaibli, ce dysfonctionnement cérébral accélérant le déclin cognitif et le développement de la démence. Ces chercheurs de la Mount Sinai School of Medicine viennent de découvrir que le café décaféiné est capable d’améliorer le métabolisme énergétique du cerveau associé chez des souris au diabète de type 2. Ces conclusions, qui montrentt les effets bénéfiques de composés du café, autres que la caféine, sur la mémoire, sont pubiées dans l’édition du de la revue Nutritional Neuroscience. Le Pr Giulio Maria Pasinetti, professeur de neurologie et de psychiatrie à la Mount Sinai School of Medicine, a cherché à savoir si une supplémentation en café décaféiné, avant l'apparition du diabète peut améliorer la résistance à l'insuline et le métabolisme du glucose dans le cerveau. Ils rappellent que le métabolisme du glucose dans le cerveau est réduit chez les personnes diabétiques de type 2 et que le manque de glucose au niveau du cerveau peut fréquemment entraîner des problèmes neurocognitifs. Les chercheurs ont administré cette préparation à base de décaféiné à des souris durant 5 mois puis évalué la réponse de leur cerveau. Ils constatent que leur cerveau est capable de métaboliser le glucose plus efficacement et de le transformer en énergie cellulaire.

« Cette étude montre les bénéfices du café décaféiné à la fois pour prévenir et traiter le déclin cognitif provoqué par le diabète de type 2, par le vieillissement et / ou par les maladies neurodégénératives », résume le Dr Pasinetti.


La consommation de café n'est pas toujours recommandée en raison des risques cardio-vasculaires associés, principalement liés à la forte teneur en caféine du café. Cette étude montre que d'autres composants dans le café sont bénéfiques pour la santé… chez la souris. Il reste à valiser ce facteur préventif du café décaféiné chez l'Homme.

« Les données récentes suggérant que le déclin cognitif associé à la maladie d'Alzheimer et à d'autres troubles neurodégénératifs peut être lié à des conditions neuropathologiques préexistantes plusieurs décennies avant l'apparition de la maladie, le développement de traitements préventifs est urgent », conclut le chercheur. Rappelons qu'une étude de l'Université de Floride du Sud, publiée en juin 2011 dans le Journal of Alzheimer's Disease, suggérait déjà qu'une composante encore non identifiée du café, mais combinée à la caféine, favorise un facteur de croissance qui stoppe la maladie d'Alzheimer et retarde le déclin cognitif.

Source: Nutritional Neuroscience Volume 15, Number 1, January 2012 , pp. 37-45(9) « Dietary supplementation with decaffeinated green coffee improves diet-induced insulin resistance and brain energy metabolism in mice

Accéder aux dernières actualités sur Café et santé

Autres actualités sur le même thème