Vous recherchez une actualité
Actualités

MUCOVISCIDOSE: L'espoir de l'Ivacaftor, pour une forme spécifique de la maladie

Actualité publiée il y a 9 années 10 mois 3 semaines
NEJM

Cette étude publiée dans l’édition du New England Journal of Medicine va donner beaucoup d’espoir aux patients atteints de mucoviscidose. Il faut préciser néanmoins que les résultats positifs obtenus par le laboratoire Vertex Pharmaceuticals, avec son médicament l’Ivacaftor, soit une amélioration significative de la fonction pulmonaire, ont été obtenus sur des patients âgés de 12 ans et plus et qui présentaient tous au moins une copie de la mutation G551D. Il s’agit donc ici d’une forme spécifique de la maladie liée à la mutation G551D, présente chez 4% des patients atteints de mucoviscidose.

L'objectif de cette recherche et du principe du médicament est de rétablir la fonction normale du gène appelé CFTR (Cystic Fibrosis Transmembrane Conductance Regulator), dont la mutation est cause de la mucoviscidose (ou fibrose kystique).


Des sujets présentant au moins une mutation G551D du gène CFTR : Cet essai de phase III, randomisé, en double aveugle, contrôlé contre placebo du Seattle Children's Research Institute et de l'Université de washington a évalué ivacaftor (VX-770), un potentialisateur de CFTR sur des participants âgés de 12 ans ou plus atteints de mucoviscidose et présentant au moins une mutation G551D du gène CFTR. Les sujets ont été randomisés pour recevoir 150 mg d'ivacaftor toutes les 12 heures (84 sujets, dont 83 ont reçu au moins une dose) ou un placebo (83 sujets, dont 78 ont reçu au moins une dose), sur une durée de 48 semaines. Le critère principal était la variation moyenne en % estimée au départ de l'étude et en 24ème semaine du volume expiratoire forcé en 1 seconde (FEV1).

Cette variation, en 24 semaines du volume expiratoire forcé en 1 seconde s'avère supérieur de 10,6 % dans le groupe ivacaftor vs groupe placebo. Les effets sur la fonction pulmonaire ont été mesurés toutes les 2 semaines et l'effet significatif du traitement s'avère positif jusqu'à la 48ème semaine.

· Les participants sous ivacaftor ont 55% moins de risque d'exacerbation pulmonaire que les patients « placebo » à la 48ème semaine.

· Les participants sous ivacaftor obtiennent 8,6 points de plus que les sujets placebo sur une échelle de 100 points mesurant l'importance des troubles respiratoires liés à la mucoviscidose, à la 48ème semaine.

· Les participants sous ivacaftor ont pris 2.7 kg de plus que les patients recevant le placebo, à la 48ème semaine.

· Les participants sous ivacaftor présentent une concentration en chlorure de sodium dans la sueur, une mesure de l'activité CFTR, de -48,1 mmol par litre.

· L'incidence des événements indésirables s'avère similaire avec ivacaftor vs placebo, avec une proportion plus faible d'effets indésirables graves avec ivacaftor qu'avec le placebo (24% vs 42%).

En conclusion, Ivacaftor a été associé à des améliorations de la fonction pulmonaire dès la seconde semaine et maintenues durant 48 semaines, à un risque réduit d'exacerbations pulmonaires, à des améliorations des symptômes respiratoires, du poids et de la concentration de chlorure de sodium dans la sueur.

Rappelons que la mucoviscidose ouche un enfant sur 4.500 naissances et près de 200 enfants qui naissent chaque année en France en sont ainsi atteints.

Source: NEJM 365:1663-1672November 3, 2011 « A CFTR Potentiator in Patients with Cystic Fibrosis and the G551D Mutation” (Visuels Cystic Fibrosis Foundation)

Notre premier article sur le sujet: MUCOVISCIDOSE: Un nouveau médicament, un grand espoir pour certains patients

Accéder aux dernières actualités sur la Mucoviscidose

Autres actualités sur le même thème