Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ chez les hommes: Attention, la coloscopie n'est pas loin

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 1 semaine
PLoS ONE

L'obésité est un facteur de risque reconnu de cancer du côlon, cette étude de l'Université du Michigan (MSU) montre que des niveaux élevés de leptine, un indice de masse corporelle et un tour de taille élevé chez les hommes sont des facteurs associés à un risque accru de polypes colorectaux fréquemment à l’origine d’un cancer du côlon. Ces données, présentées dans la revue PLoS ONE, fournissent des biomarqueurs possibles, liés à l’obésité, annonciateurs du risque de développement du cancer du côlon.


Jenifer Fenton, professeur assistant et chercheur en nutrition et Kari Hortos du MSU, auteurs principaux de l'étude, ont suivi, durant 18 mois, 126 hommes âgés de 48 à 65 ans, en bonne santé, qui ont subi une coloscopie de routine.

· 78% de ces hommes étaient en surpoids ou obèses,

· 30% ont présenté des polypes à la coloscopie,

· les participants obèses s'avèrent globalement 6,5 fois plus susceptibles de présenter au moins 3 polypes par rapport aux participants plus minces (Voir schéma ci-contre).

Cette étude montre ainsi l'association entre des taux de leptine - qui contribue à réguler les niveaux de graisse dans l'organisme- et un IMC plus élevés et des polypes du côlon et illustre comment le poids corporel et d'autres facteurs peuvent permettre de détecter un risque plus élevé de polypes en développement, donc de cancer du côlon. Il s'agit donc maintenant d'identifier précisément les biomarqueurs spécifiques de l'obésité prédictifs de cancer du côlon au stade précoce.

De précédentes recherches de la même équipe avaient déjà suggéré le lien entre l'obésité et le cancer du côlon en montrant comment la leptine, à niveaux élevés, intervient dans l'induction de cellules précancéreuses du côlon en augmentant l'angiogenèse.

Source: PLoS ONE January 17, 2014 DOI: 10.1371/journal.pone.0085939 Adipokines and Obesity Are Associated with Colorectal Polyps in Adult Males: A Cross-Sectional Study

Lire aussi : L'OBÉSITÉ abdominale directement liée au cancer du côlon

L'OBÉSITÉ liée à un risque accru de 50% de cancer colorectal

OBÉSITÉ et CANCER: L'imagerie confirme le rôle de la graisse viscérale -

Autres actualités sur le même thème

Pages