Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Les boissons sucrées renforcent la prédisposition génétique au surpoids

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 3 semaines
NEJM

Ces chercheurs de la Harvard School of Public Health constatent qu'une consommation excessive de boissons sucrées est liée à une plus grande prédisposition génétique à un IMC élevé et à un risque accru d'obésité. Cette étude, publiée dans une édition spéciale du New England Journal of Medicine du 21 septembre, sur les boissons sucrées et l'obésité, renforce l'idée que les facteurs alimentaires et génétiques peuvent se renforcer mutuellement pour accroître le risque d'obésité.

Variation génomique et facteurs environnementaux sur la santé humaine : «Cette analyse de 3 études de cohortes prospectives montrent que la consommation de boissons sucrées, un facteur alimentaire et environnemental, et des facteurs génétiques peuvent avoir chacun leur part de responsabilité sur le poids corporel et le risque d'obésité », explique l'auteur principal, Lu Qi, professeur adjoint au Département de nutrition de Harvard. Alors que ces 30 dernières années, la consommation de boissons sucrées a augmenté de manière spectaculaire dans le monde, bien que de nombreuses études aient déjà suggéré le lien entre leur consommation accrue et l'épidémie d'obésité et de maladies chroniques telles que le diabète, il y a eu encore peu de recherches sur la manière dont cette consommation accrue de boissons sucrées, peut influencer la prédisposition génétique à l'obésité. La recherche a porté sur les données de 28.000 femmes et 4.400 hommes, ayant répondu à des questionnaires alimentaires. Ces participants ont été divisés en 4 groupes selon leur consommation de boissons sucrées. Pour estimer la prédisposition génétique globale, un score de prédisposition génétique a été calculé sur la base des 32 polymorphismes de nucléotides simples (SNP) déjà connus pour être associés à l'IMC.


L'analyse confirme une amplification de la « prédisposition génétique » au risque d'obésité chez les participants qui consomment un ou plusieurs boissons sucrées par jour. Chez ces personnes, le score de prédisposition génétique s'avère deux fois plus important que chez celles qui consomment moins d'une boisson par mois. Des résultats qui suggèrent que la consommation régulière de boissons sucrées amplifie le risque génétique d'obésité.

« Les boissons sucrées sont l'une des forces motrices de l'épidémie d'obésité », conclut Frank Hu, professeur de nutrition et d'épidémiologie et co-auteur de l'étude. Mais, ajoute le chercheur, les effets génétiques de l'obésité peuvent être compensés par des choix alimentaires et des boissons plus saines!

Source: NEJM September 21, 2012 10.1056/NEJMoa1203039 Sugar-Sweetened Beverages and Genetic Risk of Obesity (Visuel © artjazz - Fotolia.com)

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Lire aussi : OBÉSITÉ: Les boissons sans sucre permettent d'éviter le surpoids chez l'ado

Autres actualités sur le même thème

Pages