Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉVENTION MÉDICALE: La relève d'équipe passe aussi par la transmission orale

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 4 jours
BMJ Quality and Safety

L’insuffisance ou les erreurs de transmission des informations « patients » au moment du changement d’équipe sont l'une des causes les plus fréquentes d'erreurs médicales à l’hôpital. Ces 2 études américaines concluent qu’en dépit d'une tendance à mettre en œuvre des protocoles ou check lists informatisés, la transmission reste tendue et minimale, souvent pour des questions de temps. Bref, les conclusions publiées dans le BMJ Quality and Safety révèle que l’impasse reste fréquemment faite sur certains résultats de santé du patient, ce qui favorise le risque d’erreur de prescription ou de soins et nuit à la qualité des soins.

Les chercheurs de l'Université de l'Indiana titrent dans un communiqué : « Ce qui est transmis devrait être ce qui doit être pris en compte. Ce qui est pris en compte devrait être l'essentiel de ce qui a été transmis ». Cependant leur examen des enregistrements audio et vidéo de 27 changements d'équipes infirmières et de 18 changements d'équipes médicales ou chirurgicales confirme que le principe de de check list n'est pas forcément propice, tout comme les questions fermées à transmettre les informations essentielles concernant le patient, en particulier la description symptomatique et psychologique de l'état du patient. «Bien qu'il soit plus rapide et plus facile pour un médecin de remplir une liste de contrôle informatisée à la fin de l'astreinte, ces listes sont peu adaptées aux données psycho-sociales », soulignent les auteurs.


Ces listes formatées ne permettront pas, par exemple, de signaler qu'un patient refuse de marcher ou de se lever car il souffre ou qu'il a réclamé un proche à son chevet. Pourtant, voilà 2 types d'informations très différents et utiles pour le suivi du patient. En fait, les auteurs suggèrent que le principe de la check list loin d'être suffisant devrait être cantonné au rôle de support de la transmission.

Car il est des détails qui comptent car ils sont peut-être la clé de la prévention des erreurs médicales mais aussi plus largement de la prévention d'éventuels problèmes patients-soignants. L'insuffisance, l'ambiguïté, l'inexactitude des informations peuvent conduire à des doses erronées de médicaments, des traitements inappropriés, des occasions de soin manquées et autres erreurs médicales. Une transmission incomplète peut aussi mener à un incompréhension et une anxiété du patient qui ne parvient pas à retrouver une continuité dans ses soins.

L'importance d'un face à face en relève d'équipe : l'idée est de maintenir le principe d'une transmission orale, en face à face, lors de la relève de l'équipe. Poser des questions permet de clarifier l'ambiguïté et laisse la porte ouverte à l'improvisation, au sens d'une nouvelle réflexion sur le meilleur parcours ou protocole d soins pour le patient. Le « jeu » des questions-réponses permet de laisser s'exprimer dans l'instant des pistes d'amélioration des soins, explique en substance le Pr Alicia A. Bergman, auteur principal de l'étude. Ce face à face permet aussi de prendre un temps de recul qui n'est envisageable dans l'urgence du moment.

C'est dans la notion d'urgence qu'est le cercle infernal, conclut l'auteur. Car dans la plupart des pays, les réductions des équipes et des horaires qui multiplient aussi le nombre de « passages » d'équipes créent, même lors de ces périodes de relève, une urgence peu propice à une transmission intelligente et interactive.

Source: BMJ Quality & Safety 27 July 2015 doi:10.1136/bmjqs-2014-003853 Anybody on this list that you're more worried about?” Qualitative analysis exploring the functions of questions during end of shift handoffs

Autres actualités sur le même thème