Vous recherchez une actualité
Actualités

RHUMATISMES: Le cannabis n'est pas une option thérapeutique démontrée

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 3 semaines
Arthritis Care & Research

Le cannabis est option vers laquelle certains patients atteints de maladies rhumatismales se tournent pour soulager leurs symptômes. Cependant, l'efficacité et la sécurité de l'utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques pour traiter les symptômes des maladies rhumatismales telles que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la fibromyalgie ne sont pas étayées par des preuves médicales. Cette revue de la littérature, présentée dans Arthritis Care & Research, une revue de l'American College of Rheumatology, met en lumière l’absence de preuve d’efficacité vs risques, associée à l'utilisation du cannabis en rhumatologie.

Le système cannabinoïde du corps humain comprend de nombreux récepteurs cannabinoïdes présents sur les cellules de très nombreux organes, c'est pourquoi le cannabis peut avoir des effets sur de très nombreuses fonctions, dont la réduction de la douleur. Ainsi dans son usage médical, le cannabis est une option courante pour la douleur sévère associée à l'arthrite et les douleurs musculo-squelettiques. Les auteurs citent différentes études montrant, aux Etats-Unis, son usage fréquent pour les douleurs myofasciales, au Royaume-Uni et en Australie, pour traiter la douleur de l'arthrite. Ainsi, 65% des « indications » de cannabis thérapeutique seraient associées à la prise en charge des douleurs sévères liées à l'arthrite. Par ailleurs, la tendance est à la légalisation de l'usage du cannabis et à ce jour, aux États-Unis, 20 états ont déjà légalisé le cannabis à des fins médicales, rappelle l'auteur principal, le Dr Mary-Ann Fitzcharles, chercheur et rhumatologue au Centre universitaire de santé McGill (CUSM –Canada) : «Mais les médecins ont besoin de mieux comprendre les répercussions sur la santé de l'utilisation de ce médicament ».


L'étude qui vise à fournir aux professionnels de santé des données médicales sur l'usage médical du cannabis chez les patients souffrant de maladies rhumatismales, a examiné, à travers la littérature scientifique, le dosage, l'administration, l'efficacité et les risques du cannabis dans la prise en charge de ce type de douleurs.

Il n'existe aucune étude formelle à court terme ou à long terme de l'efficacité du cannabis chez les patients atteints de maladies rhumatismales et la preuve d'efficacité dans la maladie rhumatologique est rare. Un essai randomisé de 2006 (1) a bien testé le Sativex chez 58 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et a identifié des bénéfices significatifs de réduction de la douleur du matin au mouvement et au repos et sur la qualité du sommeil. Dans 2 autres études d'une autre forme synthétique du THC, des patients atteints de fibromyalgie ont présenté une amélioration de la douleur et de la qualité de sommeil identique à celle observée avec un traitement par amitriptyline (un médicament contre les douleurs neuropathiques et les symptômes dépressifs).

C'est bien peu et au-delà, signalent les auteurs, aucune étude sur la sécurité et l'efficacité du cannabis en rhumatologie

De fortes incertitudes sur l'efficacité du cannabis vs douleurs rhumatismales :

· Si l'efficacité des cannabinoïdes pour le traitement de certaines douleurs chroniques, comme les douleurs liées au cancer et les douleurs neuropathiques a été fréquemment suggérée voire démontrée, ces types de douleur ont des mécanismes sous-jacents différents de la douleur liée aux maladies rhumatismales, soulignent les auteurs : Les études qui démontrent une bonne efficacité des cannabinoïdes pour le cancer et la douleur neuropathique ne peuvent pas être étendues aux maladies rhumatismales en raison de ce mécanisme différent.

· Ensuite, les dosages restent incertains : Les concentrations de tétrahydrocannabinol (THC), la substance trouvée dans le cannabis (sativa) peuvent atteindre 33% dans le matériel végétal et les taux d'absorption se situent entre 2% et 56%, ce qui rend le dosage peu fiable.

· Enfin, les risques potentiels associés à l'utilisation du cannabis sont bien connus. En particulier, les effets sur le fonctionnement cognitif et psychomoteur, le risque accru de troubles de l'humeur, de dépression, et le risque de dépendance.

En conclusion, l'usage médical du cannabis reste un «dilemme», selon les auteurs, pour les professionnels de santé. Les cliniciens devraient informer les patients sur les risques liés à des données insuffisantes sur les bénéfices du THC. Les auteurs appellent à des études plus approfondies sur des molécules cannabinoïdes au dosage pouvant être contrôlé avec précision, efficacité et sécurité par une méthode scientifique... On l'aura compris, les auteurs ne recommandent pas l'usage du cannabis médical pour gérer les douleurs rhumatismales étant donné le manque actuel de preuves d'efficacité, les effets secondaires bien connus et la disponibilité d'autres traitements analgésiques.

Source: Arthritis Care and Research March 3, 2014 DOI: 10.1002/acr.22267 (à paraître) The Dilemma of Medical Marijuana Use by Rheumatology Patients et via Eurekalert (AAAS) Herbal cannabis not recommended for rheumatology patients

(1) Rheumatology 2006 Preliminary assessment of the efficacy, tolerability and safety of a cannabis-based medicine (Sativex) in the treatment of pain caused by rheumatoid arthritis

Pour en savoir plus sur Cannabis et santé

Autres actualités sur le même thème