Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ: Chaque heure par jour de télé, c'est 2% de risque de diabète en plus

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 1 semaine
Diabetologia

On savait déjà que le manque d'exercice est un facteur de risque de diabète mais cette étude américaine a évalué précisément ce risque chez plusieurs milliers de personnes en surpoids. Sa conclusion ? Chaque heure passée chaque jour devant la télévision augmente le risque de diabète de type 2 de 2,1% et jusqu’à 3,4% lorsque le surpoids n’est pas pris en compte...Les conclusions, publiées dans la revue Diabetologia appellent, à nouveau, à modifier le mode de vie pour réduire le temps sédentaire.


Les chercheurs de l'Université de Pittsburgh et George Washington et autres universités américaines ont comparé l'efficacité de 2 interventions destinées à réduire le risque de diabète vs placebo chez 3.000 participants en surpoids, à glycémie élevée et avec résistance à l'insuline, 2 signes de pré-diabète. Les participants étaient, soit traités par metformine soit invités à suivre un programme de changement de mode de vie comportant un régime alimentaire plus équilibré et la pratique de l'exercice et ont été suivis durant une moyenne de 3,2 ans. L'intervention « mode de vie » avait pour objectif de permettre une perte de poids de 7% du poids corporel, de pratiquer au moins 150 minutes d'activité d'intensité modérée par semaine et de limiter les choix de mode de vie sédentaire, comme regarder la télévision.

L'analyse des données montre que,

· la metformine réduit le risque de diabète de 31%, vs placebo,

· l'intervention sur le mode de vie réduit le risque de diabète de 58% vs placebo,

· sur l'ensemble des groupes, le risque de diabète s'accroît, de 3,4% par heure quotidienne de télévision, lorsque le surpoids n'est pas été pris en compte.

· Lorsque le surpoids est pris en compte –comme facteur de confusion possible, avec l'âge, le sexe, et l'activité physique - l'augmentation du risque de diabète est estimée à 2,1% pour chaque heure quotidienne passée devant la télé.

20 minutes d'écran en moins : Alors qu'au début de l'étude, chaque groupe passait en moyenne le même temps devant l'écran, soit environ 2 heures et 20 minutes par jour, à la fin de l'étude, le groupe « mode de vie » avait réduit son temps d'écran de 22 minutes par jour (vs 8 mn pour le groupe metformine).

Enfin, dans tous les groupes, les personnes ayant des niveaux inférieurs de temps sédentaire présentaient un risque plus faible de développer le diabète.

Plus d'exercice, moins de télé ou la réduction des comportements sédentaires permet d'éloigner le risque de diabète autant que d'obésité.

N.B. L'étude a été cofinancée par 3 entreprises privées: Bristol-Myers Squibb, Parke-Davis et LifeScan Inc.

Autres actualités sur le même thème