Vous recherchez une actualité
Actualités

STRATÉGIE nationale de SANTÉ: Renforcer l'accès aux soins de premier recours

Actualité publiée il y a 5 années 2 mois 2 semaines
Ministère de la Santé

Performant oui, mais inéquitable, notre système de santé, constatent les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui présentent une nouvelle stratégie nationale de santé, orientée vers 3 axes forts, la prévention, le patient au centre du parcours et de l’offre de soins, avec en fond, l’objectif de réduction des inégalités d’accès aux soins. Au programme, généralisation du tiers payant au médecin traitant pour renforcer l’accès aux soins de premier recours, pause des déremboursements, relancement du DMP et ouverture de nouveaux services publics d’information en santé. De nombreuses mesures qui devraient figurer dans la prochaine Loi de stratégie nationale de santé présentée par Marisol Touraine dès 2014.

Pour une meilleure prévention, et la définition de grandes priorités de Santé publique, le Haut conseil de la santé publique sera en charge de la tenue d'un « tableau de bord » de l'état de santé de la population, l'éducation à la santé sera renforcée sur la cible des jeunes, la gestion des risques sanitaires améliorée grâce à une réorganisation des agences sanitaires, notamment.


Le patient est définitivement placé au centre du parcours de soin, réorganisé à partir du « premier recours », le médecin traitant, qui d'ici 2017, devrait proposer le tiers payant, comme c'est déjà le cas en pharmacie. Les complémentaires Santé devraient amorcer la mise en œuvre de cet accès facilité aux soins médicaux de premier recours, dès la fin de l'année prochaine. Il est également prévu une pause de l'assurance maladie après la diminution des prises en charge observée depuis 2004.

Le médecin traitant renforcé dans son rôle de premier recours, la coopération entre professionnels de santé renforcée également dans les territoires grâce à de nouveaux modes de rémunération, sur objectifs de santé publique. L'Hôpital devrait être « refondé ». Enfin, la stratégie prévoit le relancement du dossier médical personnalisé (DMP), et cela malgré des résultats encore peu concluants, en particulier en regard des investissements.

Le patient est conforté dans ses droits : On reparle ici des class actions qui devraient s'avérer possibles dès 2014, mais aussi de nouveau services publics destinés à mieux renseigner et informer, comme un répertoire de l'offre de soins par territoire et le service public d'information en santé et sur le Médicament.

Recherche, formation, innovation, médecine et soins « ne feront plus qu'un » : Un co-pilotage des ministères des affaires sociales et de la santé et de l'enseignement supérieur et de la recherche est envisagé dans le cadre de la stratégie nationale de la recherche, tout comme le décloisonnement des formations et l'accès aux études médicales et paramédicales. Une simplification des structures de recherche et de leur financement est également proposée pour supprimer les redondances.

Une loi de stratégie nationale de santé doit être présentée par Marisol Touraine en 2014.

Autres actualités sur le même thème

Pages